Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Une perte trimestrielle record de 23 milliards de dollars pour SoftBank

SoftBank affiche des pertes de 23 milliards de dollars pour le premier trimestre de son exercice 2022. Ce mauvais résultat est très largement dû à la branche qui englobe ses deux fonds Vision Fund, puisqu'elle comptabilise environ 21,6 milliards de dollars de pertes. SoftBank est largement affecté par la baisse des valorisations des entreprises de la tech.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Une perte trimestrielle record de 23 milliards de dollars pour SoftBank
Une perte trimestrielle record de 23 milliards de dollars pour SoftBank © Softbank

SoftBank est frappé de plein fouet par la chute des valeurs technologiques. Le conglomérat japonais a dévoilé le 8 août 2022 une perte nette record d'environ 23 milliards de dollars au premier trimestre allant d'avril à juin. SoftBank est largement affecté par son activité d'investissements, notamment celle des célèbres fonds Vision Fund I et II.
 

21,6 milliards de pertes pour ses Vision Fund

Le groupe affiche d'importantes pertes sur ses fonds d'investissement Vision Fund puisqu'elles s'élèvent à environ 21,6 milliards de dollars. Le portefeuille de ces fonds comprend notamment des investissements dans l'e-commerçant Coupang, le groupe d'intelligence artificielle SenseTime et le service de livraison DoorDash dont les valorisations ont fortement chuté ces derniers temps. Une baisse des valorisations qui s'inscrit dans l'ère du temps et affecte lourdement SoftBank.

Le CEO de SoftBank, Masayoshi Son, a reconnu à l'occasion d'une conférence de presse que sa stratégie d'investissement agressive aurait dû être plus sélective. "J'ai honte de moi-même pour avoir été si exalté par les gros profits dans le passé", a-t-il déclaré, rapporte le Financial Times. Une réduction de l'activité est déjà constatée puisque le Vision Fund n'a approuvé que 600 millions de dollars de nouveaux investissements au premier trimestre, contre 20,6 milliards de dollars à la même période un an plus tôt, selon Reuters. SoftBank entend être prudent dans la poursuite de son activité. Masayoshi Son a annoncé vouloir limiter le deuxième fonds, Vision Fund II, à la seule gestion de son portefeuille actuel d'investissements.

Pour l'instant, le Vision Fund II a pris des participations plus petites dans un plus grand nombre d'entreprises, mais à des valorisations élevées. Le portefeuille du deuxième Vision Fund comporte des participations dans 269 entreprises à hauteur de 48,2 milliards de dollars. Ces investissements ne valaient que 37,2 milliards de dollars fin juin. "Si nous avions été plus sélectifs et mieux investis, nous n'aurions pas subi ce coup dur", a déclaré Masayoshi Son.

Des réductions d'effectifs

Au-delà de la chute de la valorisation des entreprises dans lesquelles il a investi, SoftBank est affecté par la forte chute du yen par rapport au dollar américain. Son CEO a également annoncé entamer une stratégie de réduction des coûts à l'échelle du groupe. Les effectifs de sa branche d'investissement phare Vision Fund vont être réduits. Pour lever des fonds, SoftBank a vendu sa participation dans des sociétés comme Uber et la plateforme de vente à domicile Opendoor Technologies, pour un gain total de 5,6 milliards de dollars.

Masayoshi Son a également affirmé avoir entamé des pourparlers pour vendre Fortress Investment Group, le gestionnaire d'actifs qu'il a racheté en 2017. Mais Masayoshi Son a refusé de commenter l'épineuse question de l'introduction en bourse d'Arm. Après l'échec du rachat du fabricant de puces par Nvidia, SoftBank a déclaré vouloir introduire en bourse Arm. Mais le marché boursier qui va accueillir cette valeur n'est pas encore choisi, même si SoftBank semble pencher pour les Etats-Unis au détriment de Londres qui s'inquiète pour le futur contrôle de l'entreprise.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.