Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Une prothèse de main qui procure des sensations tactiles

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Cette prothèse de la main permet non seulement de saisir et manipuler des objets, mais aussi de sentir leurs formes et leur caractère souple ou rigide. Un patient amputé de la main gauche depuis dix ans l’a testée avec succès.

Une prothèse de main qui procure des sensations tactiles
Une prothèse de main qui procure des sensations tactiles

Pour guider leurs mouvements, les amputés équipés d’une prothèse ne pouvaient jusqu’ici compter que sur leur regard : une main artificielle ne leur procurait aucune des sensations naturelles qui permettent d’ajuster intuitivement le mouvement de saisie ou de manipulation d’un objet. Une équipe internationale de chercheurs a créé une prothèse qui exécute les mouvements décidés par le patient, mais qui en plus lui procure en temps réel des sensations tactiles.

C’est une avancée importante, publiée dans la revue Science Translational Medicine, car elle tend à rendre l’utilisation des prothèses plus efficace et plus naturelle. L’équipe du projet, mené notamment par l’Institut de Biorobotique de Pise (Italie) et un laboratoire de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse), a pu effectuer plus de 700 tests avec un patient volontaire (voir la vidéo). Les essais, réalisés "en aveugle", ont montré que le patient pouvait moduler sa force et identifier les caractéristiques physiques de trois objets (coton, fruit, bois) uniquement à partir des sensations envoyées par la main artificielle.

Pour exécuter les mouvements voulus par le patient, la main est commandée en décodant des signaux EMG (électromyographie) de ses muscles. Mais la grande nouveauté, ici, est d’avoir pourvu deux doigts de la main artificielle de capteurs de pression et de transmettre les signaux électriques qu’ils produisent vers les nerfs, via des électrodes implantés chirurgicalement.

Les chercheurs ont pu vérifier que les performances de la main gauche artificielle tactile ressemblent bien plus à celles de la main droite valide qu’à celles de la prothèse guidée uniquement par le regard. Sur ce principe, que les chercheurs veulent maintenant valider dans le cadre d’un test clinique avec plusieurs patients, on peut déjà envisager de rendre des prothèses sensibles à d’autres paramètres comme la température ou la texture des objets.

Thierry Lucas

 

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale