Unitel reprend en main le destin ébranlé de Thecamp

Le campus né pour imaginer la ville de demain, en lourde difficulté financière, entre dans Unitel Group, la holding de Kevin Polizzi, fondateur de Jaguar Network, aujourd’hui dans Iliad. Cinquante millions d’euros sont consacrés à sa redynamisation sur un modèle économique encore à préciser.

Partager
Unitel reprend en main le destin ébranlé de Thecamp

"Thecamp, next generation" : c’est ainsi que Kevin Polizzi, nouveau propriétaire à travers son groupe Unitel, a vendu son projet de relance et de développement pour ce campus original initialement dédié à "penser la ville du futur", à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

La présentation de ce 7 juillet ne lève pas toutes les interrogations relatives à son modèle économique : pourquoi ce qui a failli hier fonctionnerait mieux demain ? Mais, l’esprit de Frédéric Chevalier qui en avait imaginé le concept et décédé avant l’ouverture s’est remis à flotter. Kevin Polizzi est né en Provence. Il a fondé et fait grandir Jaguar Network à Marseille, avant de la céder au groupe Iliad.

Raviver le projet de Frédéric Chevalier

Il s’est employé à toujours mettre en œuvre ce qu’il promet, parfois plus rapidement qu’annoncé. Après avoir bâti son "smart building" Quanta et lancé le projet de "campus urbain de la transformation digitale" Theodora à Marseille, le voici donc à se risquer à engager ses fonds et sa réputation pour relever un site tombé au plus bas financièrement et à l’attractivité altérée par divers déboires et revirements stratégiques.

Ses réussites en une vingtaine d’années, ses convictions, sa manière de se projeter toujours vers l’avenir peuvent susciter la confiance, comme Frédéric Chevalier avait su embarquer grands groupes et collectivités autour de lui. Mais il faudra beaucoup plus que des mots et des intentions pour restaurer l’image de Thecamp dans l’innovation technologique et "le rendre éligible à demain en le réinventant" comme il l’a confié.

Cinquante millions d’euros sont investis dans l’opération, avec le soutien de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Département des Bouches-du-Rhône, de la Métropole Aix-Marseille-Provence et de la CCI Aix-Marseille-Provence qui ont transformé leurs créances en avances remboursables à hauteur de 21 millions d’euros. Unitel met 25 millions d’euros en fonds propres. Le Crédit Agricole Alpes Provence reste au rang des partenaires.

"Pas le droit d’échouer"

Pour quel projet ? Comme par le passé, Thecamp veut réunir et mêler des univers différents (dirigeants, artistes, philosophes…) pour favoriser la "transformation digitale, environnementale et managériale", contribuer à remodeler les pratiques de gouvernance et de R&D dans les entreprises publiques et privées, les conduire à intégrer dans leurs métiers les solutions d’intelligence artificielle, 5G, cybersécurité, réalités virtuelle, augmentée et mixte ou encore le Metavers.

Tout en faisant le pari de capitaliser sur un cadre privilégié, avec hébergements et espaces sportifs, pour des événements, des séminaires, des "team building", des ateliers de formation… "Nous espérons recevoir 3 000 entreprises par an, glisse Kevin Polizzi. Aujourd’hui, l’immobilier et l’exploitation relèvent d’une seule structure au service du territoire. Unitel est actionnaire à 100%. L’hôtellerie sera une des sources de revenus. Nous avons la capacité à créer un modèle de business soutenable, nous n’avons pas le droit d’échouer. On parfait encore le projet, mais nous visons le retour à l’équilibre à fin 2023."

Un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros est envisagé pour l’an prochain. Un plan de restructuration doit être entamé sous l’impulsion d’une nouvelle direction, Stéphane Soto à la présidence, Francis Papazian à la direction générale. Fonder une partie du modèle sur l’événementiel peut sembler osé après une crise sanitaire qui a stoppé toute activité et fragilisé nombre d’organisateurs. Mais Kevin Polizzi estime qu’il y a, là aussi, une approche à réinventer.

"La Covid a accéléré une première transformation en obligeant les entreprises, les collectivités, nous tous, à utiliser des outils qui existaient mais que nous ignorions. L’inflation sera un 2ème outil de transformation forcée. Il n’est plus possible de travailler comme avant avec les coûts du monde d’après", justifie-t-il, promettant que Thecamp pourra peaufiner de nouveaux modes collaboratifs. Le site sera d’ailleurs accessible et ouvert sept jours sur sept pour "flexibiliser son offre".

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS