Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Unseenlabs lève 7,5 M€ pour mettre ses cubesatellites en orbite

Levée de fonds Spécialisée dans la surveillance maritime par satellite, la start-up rennaise Unseenlabs vient de lever des fonds auprès Definvest, le fonds d’investissement du ministère des Armées.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Unseenlabs lève 7,5 M€ pour mettre ses cubesatellites en orbite
Clément Galic, co-fondateur de la start-up Unseenlabs avec ses deux frères, Jonathan et Benjamin © Unseenlabs

Pour sa première levée de fonds, Unseenlabs se démarque : la start-up rennaise vient de lever 7,5 M€. Y souscrit notamment Definvest, le fonds du ministère des Armées dont la vocation est de soutenir et sécuriser le capital d’entreprises d’intérêt stratégique pour le secteur de la défense.


Créé 2018 et géré par Bpifrance avec l’appui de la DGA, Definvest signe ici l’une de ses premières participations. Deux autres investisseurs entrent également au capital d’Unseenlabs : Breizh Up, le fonds de co-investissement de la région Bretagne, et Nexeya, groupe de Châtenay-Malabry (92), spécialisé dans les systèmes électroniques critiques et notamment les nano-satellites.


Mise en orbite en 2019

Fondée en 2015 à Rennes, Unseenlabs a développé un nouveau système de surveillance maritime par satellite. "Nous avons mis au point une charge utile de renseignement électromagnétique qui permet de repérer les bateaux non coopérants à travers le monde", explicite Clément Galic, co-fondateur de la start-up avec ses deux frères Jonathan et Benjamin.

Ce système de surveillance maritime est embarqué au sein de cubesatellites envoyés en orbite. "Cette levée de fonds va nous permettre d’engager le déploiement d’une flotte de cubesatellites d’observation de la terre. Les premiers doivent être mis en orbite au cours du premier semestre 2019", indique le jeune ingénieur en aérospatial. A terme, Unseenlabs envisage d’en exploiter une vingtaine.

Récolte et vente de données

La start-up ne commercialise pas directement son système de surveillance, mais les données qu’il sera en mesure de récolter. "En quasi temps-réel et très rapidement après leur mise en orbite, les cubesatellites nous fourniront des données issues de mesures du rayonnement radiofréquence en provenance du sol. Ce nouveau type de capteurs vient compléter les dispositifs existants comme les radars ou les balises AIS."


Des applications civiles et militaires

Unseenlabs cible, dans un premier temps, le marché de la surveillance maritime aussi bien sur des applications civiles que militaires, comme l’action de l’Etat en mer. "Nos clients sont donc les Etats, mais aussi les armateurs et l’ensemble des acteurs du transport maritime", détaille Clément Galic qui a également intégré le consortium Morespace.


Ce cluster, géré par le pôle Mer Bretagne Atlantique, vise à accélérer l'utilisation des données et techniques satellitaires dans le secteur maritime à travers le croisement des filières du numérique. Installée à Digital Square, la pépinière numérique de Rennes métropole, Unseenlabs a déjà recruté deux salariés. Quatre à cinq recrutements sont prévus d’ici à la fin de l’année sur des postes d’ingénieurs et de commerciaux.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale