Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Verizon revend Tumblr, l'ultime rachat désastreux de Yahoo, pour une bouchée de pain

Verizon, maison-mère de Yahoo, a cédé Tumblr à Automattic, propriétaire de WordPress, pour une somme bien inférieure à celle de son acquisition en 2013. Un échec de plus pour l’ancien géant du web qui n’est pas sans rappeler d’autres décisions désastreuses… Tour d’horizon de ses grosses opérations ratées.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Verizon revend Tumblr, l'ultime rachat désastreux de Yahoo, pour une bouchée de pain
Verizon revend Tumblr, l'ultime rachat désastreux de Yahoo, pour une bouchée de pain © Denis Balibouse / Reuters

Selon le site américain Axios, c’est pour une bouchée de pain que Verizon s’est séparée de Tumblr. La maison-mère de Yahoo aurait en effet cédé le réseau social acquis en 2013 à hauteur de 1,1 milliard de dollars – 980 millions d’euros – pour une somme inférieure à 10 millions de dollars, soit 8,91 millions d’euros, à l'entreprise Automattic, qui édite WordPress. Dan Primack, le journaliste d'Axios, va même jusqu'à parler de moins de 3 millions de dollars sur Twitter. Tumblr héberge à date plus de 450 millions de micro-blogs et emploie 200 personnes.

 

Ringardisé par les autres réseaux sociaux, déprécié de 230 millions de dollars dès 2016 et affaibli par le départ de son fondateur et dirigeant, David Karp, en 2017, Tumblr s’est révélé être une société bien trop coûteuse pour une faible monétisation. Le coup de grâce est venu l'année dernière, avec la décision prise par Yahoo d'interdire les contenus à caractère pornographique sur la plateforme, qui lui permettaient en quelque sorte de se différencier des autres réseaux sociaux. Ses derniers utilisateurs l'ont alors déserté. 

 

Yahoo, l'histoire d'une série d'échecs

Aussi spectaculaire qu'il soit, cet échec s’inscrit dans une longue série d’opérations désastreuses pour Yahoo : depuis 1997 – année où Yahoo refuse de racheter Google pour un million de dollars – Yahoo a acquis plus de 120 petites sociétés. Parmi elles, Tumblr donc, mais aussi Flickr, GeoCities, Kelkoo, Overture ou encore Del.icio.us.

 

En 1999, Yahoo acquiert GeoCities pour 2,9 milliards de dollars. Faute de monétisation et face à la montée des sites de blogging, il sera finalement fermé en 2009.

En 2003, c’est le rachat d’Overture pour 1,7 milliard de dollars, futur Yahoo! Search Marketing, qui va poser problème. La société spécialisée dans les enchères de liens sponsorisés, qui devrait permettre à Yahoo de s’affranchir de Google, ne parviendra jamais à rattraper son rival.

• En 2004, Yahoo rachète le site français Kelkoo pour 475 millions d'euros. Quatre ans plus tard, le comparateur de prix est revendu pour "moins de 100 millions d'euros", selon son fondateur Pierre Chappaz.

• Un an plus tard, en 2005, Del.icio.us est racheté. Après des rumeurs de fermeture, il est finalement revendu en 2011 aux fondateurs de YouTube via leur société AVOS. Depuis 2015, il est disponible... en lecture seule.

• Flickr, acquis en 2008 via son propriétaire Ludicorp, tombe également entre les mains de Yahoo pour 25 millions de dollars. Le groupe se sépare en 2018 du site de partage de photos, qu'il n’a quasiment pas fait évoluer en 10 ans et qui s’est fait dépasser par les autres plateformes spécialisées, sans oublier le virage manqué du mobile.

 

L'occasion manquée avec Microsoft

Les acquisitions ne sont pas les seules opérations où Yahoo n’a pas eu le nez creux. L’histoire de l’entreprise est également marquée par un certain nombre d’opportunités manquées. En 2006, il laisse filer YouTube, qui tombe entre les mains de Google. Quelques années plus tard, l’entreprise de Sunnyvale refuse une offre de rachat de Microsoft, qu’elle juge insuffisante. C’est finalement Verizon qui mettra la main sur une partie des actifs de l’ancien grand portail web pour 4,8 milliards de dollars. En 2008, Microsoft en avait proposé... 47 milliards.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale