Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Vers une introduction en bourse de Mobileye, la filiale véhicule autonome d'Intel

Intel réfléchit à introduire en bourse sa filiale Mobileye qui est spécialisée dans les systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS) et les véhicules autonomes. Mobileye, qui avait été racheté 15 milliards de dollars par Intel, pourrait être valorisée à plus de 50 milliards de dollars à cette occasion.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Vers une introduction en bourse de Mobileye, la filiale véhicule autonome d'Intel
Vers une introduction en bourse de Mobileye, la filiale véhicule autonome d'Intel © Mobileye

Intel souhaite introduire à la bourse de Wall Street Mobileye, sa filiale spécialisée dans les systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS) et les véhicules autonomes. Cette IPO, qui doit avoir lieu courant 2022, s'appuie sur la croissance des revenus de Mobileye et ses innovations continues, explique Intel dans un communiqué diffusé le 6 décembre. Le chiffre d'affaires de Mobileye devrait augmenter de 40% sur l'année 2021 par rapport à l'année précédente. Intel se réserve le droit de ne pas finalement pas procéder à cette entrée en bourse.

Une valorisation à 50 milliards
Intel restera l'actionnaire majoritaire de Mobileye. Amnon Shashua, le fondateur et CEO de Mobileye, gardera son poste ainsi que les autres exécutifs. Intel précise que les deux entreprises poursuivront leur collaboration. Par exemple, Mobileye va poursuivre sa collaboration avec les équipes d'Intel qui planchent sur des Lidars, des radars et d'autres développements potentiellement utiles pour Mobileye et ses systèmes de conduite autonome.

A l'occasion de cette IPO, Mobileye pourrait être valorisée à plus de 50 milliards de dollars, rapporte le Wall Street Journal. Une belle opération pour Intel. Pour rappel, l'Américain a déboursé 15,3 milliards de dollars pour s'emparer de Mobileye en 2017. A l'époque, Mobileye était une société cotée depuis 2014. L'entreprise est devenue une filiale d'Intel et son fondateur et CEO, Amnon Shashua, a continué de diriger l'entreprise

Depuis cette acquisition,"Mobileye a connu une croissance substantielle de ses revenus, réalisé de nombreuses innovations techniques et réalisé des investissements importants visant à résoudre les problèmes scientifiques et technologiques les plus difficiles afin de préparer le déploiement de la conduite autonome à grande échelle", relate Intel.

Intel se recentre sur son coeur de métier
Mobileye est parmi les leaders en ce qui concerne les ADAS et les solutions de conduite autonome. Ses technologies équipent de nombreux véhicules et Mobileye a noué des partenariats avec des constructeurs comme Volkswagen, BMW et Nissan. Ces partenariats sont d'autant plus intéressants que cela lui permet de collecter des données afin d'entraîner et d'améliorer ses systèmes de conduite autonome.

Dans le courant de cette année, Mobileye a commercialisé son 100 millionième SoC EyeQ. En parallèle, la filiale d'Intel a considérablement agrandit son programme de tests de véhicules autonomes aux Etats-Unis, en Europe et en Asie et dévoilé ses robots taxis. Ses ambitions du côté de la mobilité et du déploiement de services de robot taxi commencent à s'affirmer.

Pat Gelsinger, qui a pris les rênes d'Intel en février, revoit les opérations de l'entreprise et a promis d'importants investissements pour relancer les capacités d'ingénierie de pointe de l'entreprise. Intel a notamment dévoilé un plan de 20 milliards de dollars pour renforcer considérablement ses capacités de productions dans les semi-conducteurs. L'entreprise s'est également ouverte à la production de puce pour l'industrie automobile qui souffre actuellement d'une pénurie. L'introduction en bourse de Mobileye s'inscrirait dans cette stratégie. Cela lui permettrait de continuer à se développer tout en gardant d'importants liens avec Intel.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.