Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Village by CA réanime l’Alliance pour l’innovation ouverte avec un baromètre

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Village by CA, en partenariat avec le pôle Cap Digital et l’agence Bluenove, lance un baromètre sur les relations entre start-up et grands groupes. Les premiers résultats seront dévoilés le 6 avril 2017.

Village by CA réanime l’Alliance pour l’innovation ouverte avec un baromètre
Village by CA réanime l’Alliance pour l’innovation ouverte avec un baromètre © SMG

C’était pourtant une bonne idée, l’Alliance pour l’innovation ouverte, d’Axelle Lemaire. Lancée en fin 2015, elle fédère une trentaine de grandes entreprises, une soixantaine de start-up et 35 associations ou pôles ou PME du conseil à l’innovation. En juin 2016, à l’occasion du salon Vivatech, l’AIO a accouché d’un guide "Les bons réflexes, les bons outils". Mais depuis… pas grand-chose. L’Institut Open Innovation, qui devrait être créé sur une chaire de CentraleSupélec, n’a même pas de site web. Or, une de ses missions, la réalisation d’études et de travaux de recherche sur l’open innovation et la relation entre grands comptes et start-up, manque cruellement à certains des membres, notamment le Crédit Agricole. L’observatoire du PactePMP du Comité Richelieu, qui ausculte le moral des PME innovantes, ne répond pas à toutes les questions. Et les dernières études sur les relations entre start-up et grandes entreprises, comme l'enquête de Fabernovel, ne mesurent pas la bonne application des bonnes pratiques préconisées par l’AIO.
 

Un outil de travail...

A la fois espace d'open innovation, pépinière et accélérateur de start-up, le Village by CA a donc décidé de se servir lui-même. En partenariat avec l’agence conseil Bluenove, il lance son baromètre pour mesurer, tous les ans, la qualité de la relation start-up/grands groupes à travers trois grands critères : rapidité, simplicit et bienveillance. Le pôle cap Digital s’est associé à l’opération et relaie le questionnaire à ses membres. "Il faut au minimum 200 réponses, dont la moitié de start-up pour que le baromètre ait du sens, explique Fabrice Marsella, le maire du Village by CA parisien, une ruche qui accompagne quelque 90 start-up par an. Mon travail, c’est justement de travailler sur cette relation entre start-up et grandes entreprises. J’ai besoin de mesurer l’application des bonnes pratiques".
 

... à tenir dans la durée

Pour autant, le 6 avril 2017, ce n’est qu’un instantané de la relation dont il va encore disposer. Et au rythme d’une enquête par an, il va lui falloir être patient pour évaluer l’évolution de la relation. Il lui faudra surtout tenir dans la durée… Le nombre de baromètre qui n’ont pas dépassé les 2 ans… sont légion. Sans parler qu’un autre acteur, très impliqué dans cette relation, Bpifrance, préparerait aussi une mesure de ce genre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale