Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Viva Tech] Spin-off d'Airbus, SkyReal améliore les processus industriels grâce à la réalité virtuelle

La réalité virtuelle est une technologie clé de la transformation numérique et les grands industriels ont été les premiers à s'en rendre compte. Elle est pourtant loin d'y être encore démocratisée. La start-up française SkyReal, née de la cellule innovation d'Airbus Group, veut accélérer son déploiement à l'aide d'une solution conçue spécifiquement pour l'industrie et enrichie de l'expérience de l'avionneur en la matière.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Spin-off d'Airbus, SkyReal améliore les processus industriels grâce à la réalité virtuelle
[Viva Tech] Spin-off d'Airbus, SkyReal améliore les processus industriels grâce à la réalité virtuelle © SkyReal

La start-up française SkyReal est présente au salon Viva Technology du 17 au 18 mai sur le stand de Hewlett-Packard Enterprise (HPE). Elle y fait la démonstration de sa solution de réalité virtuelle dédiée aux processus industriels. Conception et prototypage immersif, collaboration à distance entre les designers, revue de projet virtuelle à échelle 1:1, simulation d'usine en exploitation, étude de l'ergonomie des postes de travail... Les cas d'usage ne manquent pas.

 

Une Spin-off d'Airbus

Il faut dire qu'en tant que spin-off d'Airbus Group, SkyReal connaît bien ces problématiques. "J'ai passé 17 ans au sein de la cellule innovation d'Airbus Group, explique Hugo Falgarone, fondateur et CEO de SkyReal. Nous avons très vite mesuré le potentiel de la réalité virtuelle, dès 2005." Il passe alors une dizaine d'années à mettre au point des méthodes de déploiement qui permettent aux différents bureaux d'études du groupe de s'en servir en toute autonomie. Ces technologies ont notamment aidé au développement de l'A350, d'avions militaires et des hélicoptères du groupe.

 

A l'époque, ils travaillent principalement avec des Powerwalls, et les contraintes sont nombreuses. Mais la renaissance des casques VR change les choses. "Fin 2017, nous décidons d’externaliser l’équipe et le business. Nous étions convaincu qu’il y avait quelque chose de plus grand à faire. C'est là que naît SkyReal. Mon premier challenge a été de faire que mes anciens collègues deviennent mes premiers clients." Un défi moins évident qu'il n'y paraît, d'après Hugo Falgarone, mais qu'il a su relever. Résultat : une première année (2018) bénéficiaire pour SkyReal avec 600 000 euros de chiffre d'affaires, le tout sans investissement ni levée de fonds.

 

 

Une solution à destination des grands industriels

SkyReal compte aujourd'hui parmi ses clients Airbus, Airbus Helicopters, ArianeGroup et Stelia. La start-up fournit aussi sa solution à eXcent, un intégrateur industriel, et cherche à se diversifier hors du secteur aéronautique. Elle a par exemple signé un contrat dans les chantiers navals avec ÅKP, un centre d'innovation en Norvège, et est en discussions avec de grands acteurs de l'automobile. "Nous devons nous adapter à des besoins qui diffèrent de ceux de l'aéronautique, ils sont plus axés sur la qualité perçue", commente Hugo Falgarone.

 

La solution de SkyReal est basée sur l'Unreal Engine et fonctionne avec n'importe quel casque de réalité virtuelle pour PC. Elle nécessite une station de travail standard. Evidemment, pour les modèles de très grande taille, comme des usines entières, un certain temps de calcul est nécessaire (jusqu'à 1 heure) pour les simplifier de manière à ce qu'ils soient affichables.

 

 

Pour l'heure, le logiciel est surtout axé sur l'ingénierie avec la gestion de la physique, l'assemblage ou le désassemblage de pièces, et des fonctions d'annotation et de conception de volumes 3D qui peuvent être renvoyés vers la CAO. L'autre principal cas d'usage est l'ergonomie, avec la possibilité de positionner des mannequins pour vérifier leur posture lors de différentes tâches.

 

Gain de temps et réduction du taux d'erreurs

"Les usages dépendent vraiment des clients, déclare Hugo Falgarone. Mais la valeur ajoutée se concentre sur deux axes : le gain de temps et la réduction du taux d'erreurs. Chez Airbus un bon exemple est celui des lignes d’assemblages. Les cadences prévues ne sont habituellement jamais tenues le premier mois car il y a toujours des petits dysfonctionnements ici et là. C'est une perte d'argent significative. La réalité virtuelle permet d'anticiper ces problèmes avant l'entrée en production."

 

 

Pour autant, la technologie de SkyReal n'est encore utilisée que par des équipes isolées au sein d'Airbus, elle n'a pas été généralisée. L'objectif d'Hugo Falgarone à l'avenir est d'obtenir de larges déploiements qui standardiseront l'utilisation de son produit au cœur des processus de ses clients.

 

Prochain cas d'usage : la formation

Pour 2019, SkyReal travaille sur la possibilité de créer des séquences pour la formation des équipes. Cela regroupe à la fois la création d'animations dans les scènes, mais aussi de guides étape par étape. "Nous voulons créer un vrai moteur pédagogique qui sera suivi par un système de scoring," révèle Hugo Falgarone. Autre développement en cours : pouvoir créer un lecteur qui puisse être envoyé chez le client en ne proposant qu'une expérience contrôlée et prédéfinie.

 

A la recherche de partenariats

Côté business, la start-up compte signer ses premiers gros clients hors Airbus et valider son offre de prix. Son business model est basé sur des licences à l'année qui commencent à 2000 euros par poste.

 

Dans un second temps, à horizon 2020, Hugo Falgarone envisage une levée de fonds pour accélérer sa croissance à l'international. En parallèle, il recherche des partenariats avec de grands acteurs des services numériques aux entreprises et notamment de l'aide à la transition numérique, d'où sa présence sur le stand HPE.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale