Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Walmart investit 3,3 milliards de dollars dans Jet.com pour continuer à courir derrière Amazon

Le plus grand distributeur du monde, l'américain Walmart, a racheté ce 8 août la pépite du e-commerce Jet.com. Si rattraper le géant Amazon est quasiment mission impossible, cette acquisition lui permettra tout de même d'accélérer sa diversification vers le commerce en ligne et de conserver sa place de deuxième.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Walmart investit 3,3 milliards de dollars dans Jet.com pour continuer à courir derrière Amazon

Le géant de la distribution américain Walmart a annoncé, ce lundi 8 août, avoir signé le rachat de Jet.com, start-up du e-commerce lancée en juillet 2015, pour 3,3 milliards de dollars (3 milliards en cash et 300 millions en actions).

 

Enième tentative de contrer Amazon

Marc Lore, fondateur de cette pépite du New Jersey à la croissance fulgurante, avait déjà créé diapers.com, un site de vente en ligne de produits pour bébés. Il devient, avec cette opération, responsable de toutes les opérations en ligne du plus grand retailer mondial et endosse la lourde tâche de concurrencer Amazon. Un défi qui nécessite plus de 140 caractères :

 

Après avoir embauché massivement dès 2014 des centaines d'ingénieurs dédiés au e-commerce, après avoir lancé, en juin 2015, une offre de livraisons illimitées à bas coût (50 dollars par an), après avoir mis en place des partenariats avec Uber et Lyft afin de mieux livrer ses clients, cette gigantesque acquisition constitue le enième effort de Walmart pour contrer le géant de Seattle.

 

l'éternel second

Avec son abonnement annuel à 50 dollars et ses prix très bas, Jet.com réussi à attirer 400 000 nouveaux consommateurs par mois et à vendre pour 1 milliard de dollars de marchandise. L'année dernière Walmart a de son côté vendu pour 14 milliards de dollars de produits en ligne, quand les ventes d'Amazon se sont élevées à 99 milliards de dollars.

 

Un fossé trop important à combler, même avec ce rachat, selon Wired. Surtout quand Amazon a fait du cloud et de son service AWS sa nouvelle vache à lait, ce qui lui permet de ne pas chercher pas à faire de profit dans le retail. "Amazon à une telle domination en ligne, c'est comme si je courais contre Usain Bolt, ce ne serait pas une course équitable", a commenté un analyste de chez Moody's au magazine américain.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale