Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wejo, soutenu par GM et Palantir, collecte et valorise les données des véhicules connectés

Wejo, start-up fondée en 2013 à Manchester, va faire son introduction en bourse en fusionnant avec Virtuoso Acquisition. Wejo propose une solution pour collecter les données des véhicules connectés grâce aux capteurs embarqués dans ces voitures. Ces données sont transférées sur sa plateforme cloud et analysées selon les besoins des clients. Gestion du trafic, publicité ou encore assurance, nombreux sont les débouchés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wejo, soutenu par GM et Palantir, collecte et valorise les données des véhicules connectés
Wejo, soutenu par GM et Palantir, collecte et valorise les données des véhicules connectés © Pixabay/CC

Wejo, start-up britannique spécialisée dans la collecte de données des véhicules connectés, va faire son entrée en bourse. Elle a annoncé le 28 mai 2021 avoir conclu un accord de fusion avec la société d'acquisition à vocation spéciale Virtuoso Acquisition Corp. Cet accord évalue le nouvel ensemble à 800 millions de dollars, précise la start-up soutenue par des acteurs comme Palantir et General Motors (GM).

274 clients et partenaires
La pépite basée à Manchester offre la possibilité de se connecter directement aux capteurs des constructeurs qui sont intégrés dans les véhicules. La start-up revendique une solution agnostique qui lui permet de collecter les données indépendamment de la marque du constructeur. Wejo revendique 274 clients et partenaires, dont la majorité sont des constructeurs automobiles et des équipementiers automobiles de niveau 1.

L'ensemble des données sont redirigées vers sa plateforme cloud, agrégées et analysées selon les besoins de ses clients. La start-up ambitionne d'établir la norme industrielle en matière de données des véhicules connectés qui soit agnostique afin de créer des applications sur plusieurs marchés.

Un marché à 500 milliards de dollars en 2030
La pépite se targue de collecter tous les jours, et presque en temps réel, 14,6 milliards de points de données et d'analyser 66 millions de trajets grâce à un réseau de 10,7 millions de véhicules en circulation sur une base de plus de 50 millions de véhicules connectés. Dans les années à venir, l'entreprise souhaite étendre considérablement son réseau de véhicules connectés. Wejo estime que le marché des données des véhicules connectés s'établira à 500 milliards de dollars d'ici 2030.

Avec son introduction en bourse, Wejo espère accélérer son expansion sur divers marchés que sont la gestion du trafic, la publicité, la gestion de flotte, l'assurance, le diagnostic à distance, le partage et la location de voitures, l'assistance routière, les paiements, les solutions SaaS, etc. "Poussés par nos solutions de marketplace pour les clients et nos solutions SaaS pour les équipementiers, nous prévoyons une croissance rapide des revenus au cours des prochaines années", abonde Richard Barlow, fondateur et CEO de Wejo.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.