Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wistiki lève 1,5 million d’euros pour lancer ses objets connectés en Europe

En moins de deux ans, Wistiki a réalisé trois levées de fonds, dont une en crowdfunding. Ses objets connectés permettant de ne plus perdre ses affaires ont déjà fait recette auprès des Français. la start-up veut désormais les déployer à l’international.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wistiki lève 1,5 million d’euros pour lancer ses objets connectés en Europe
Wistiki lève 1,5 million d’euros pour lancer ses objets connectés en Europe © Wistiki

Tout va très vite pour Wistiki. La jeune start-up créée officiellement début 2014 vient de lever 1,5 million d’euros auprès d’investisseurs privés. Selon ses trois fondateurs, cela valorise l’entreprise à hauteur de 16,5 millions d’euros.

 

Bruno, Théo et Hugo Lussato, les trois frères à l’origine de la société, ont conçu un petit objet connecté permettant de ne plus perdre ses affaires. En accrochant un wistiki à ses clés, son sac à main, sa voiture, etc., l’utilisateur peut le retrouver facilement au moyen de l’application pour Smartphone. Celle-ci a en effet repéré les coordonnées GPS du wistiki pour faire office de pense-bête. Elle permet également de faire sonner l’objet à distance.

 

L’idée des frères Lussato a déjà séduit au delà des attentes. Fin 2013, juste avant la création juridique de la société, Leur campagne de crowdfunding sur le site My Major Company avait recueilli 81 000 euros (au lieu des 20 000 euros espérés) de la part de 1490 donateurs. Ces premiers clients ont depuis reçu leurs wistikis.

 

Wistiki en chiffres

Chiffre d’affaires : 1 million d’euros
Effectifs : 15 personnes
Montant de la levée de fonds : 1,5 million d’euros
Investisseurs : business angels
Secteur : objets connectés

 

Produits made in France

 

Cette première preuve de marché leur a permis de réaliser une première augmentation de capital de 225 000 euros en mars 2014, pour lancer la fabrication de leur produit. "Nous voulions industrialiser nos produits en France, explique Théo Lussato, le directeur commercial de la start-up. Nous avons pu acheter notre propre ligne de production que nous faisons héberger chez un industriel à Bayonne (64)."


Après s’être fait référencer par plusieurs enseignes de la grande distribution, la commercialisation a pu démarrer en novembre 2014, au bon moment pour les fêtes de Noël. "En deux mois, nous avons vendu 50 000 unités, se réjouit Théo Lussato. Cela représente 8 % du marché des objets connectés." Au total, l'entreprise a réalisé un chiffre d’affaires d’1 million d’euros sur l’année 2014.

 

La nouvelle levée de fonds va désormais permettre à Wistiki de se lancer à l’international. "Nous voulons bien comprendre les marchés pour nous y adapter avant de lancer notre offre, explique Théo Lussato. Nous voulons aussi continuer d’investir dans l’innovation, à la fois dans l’amélioration du produit et des services applicatifs, et dans l’optimisation du design."

 

L’argument convaincant

En peu de temps, la start-up a fait la preuve de son marché et atteint le million d’euros de chiffre d’affaires.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

hopal
25/07/2015 22h44 - hopal

Je ne comprends pas l'engouement médiatique sur ce produit qui relève plus de l'arnaque. La géolocalisation est très mauvaise même quand le wistiki est juste à côté du smartphone. Le bouton pou r faire sonner le téléphone ne fonctionne pas. La laisse électronique consiste juste en une alerte quand le wistiki n'est plus appairé et impossible de choisir la distance, pour moi alerte au bout de 15m environ. Bon en gros peut être utile pour faire sonner votre télécommande tombée sous le canapé mais pas pour votre chat.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Steph
04/07/2015 23h34 - Steph

Avant d'en parler, je vous conseille d'essayer le produit qui ne marche pas... Je vous souhaite du courage sur des marchés de type USA où c'est la qualité qui fera le succès du produit et pas les faux avis sur les forums...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media