Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

YouTube ne gagne pas d'argent, même avec un milliard de visiteurs par mois

La plate-forme de vidéo en ligne YouTube est devenue en 10 ans un véritable phénomène culturel. Pourtant, malgré son audience de plus d'un milliard de visiteurs et la mise en place de publicités il y a quelques années, elle ne génère toujours pas de profits. Une situation que l'arrivée sur le marché de concurrents comme Facebook ou Twitter ne va pas arranger.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

YouTube ne gagne pas d'argent, même avec un milliard de visiteurs par mois
YouTube ne gagne pas d'argent, même avec un milliard de visiteurs par mois © Rego Korosi - Flickr - CC

YouTube est de loin la plate-forme de vidéo en ligne la plus populaire, avec plus d'un milliard de visiteurs par mois. Pourtant, malgré son rachat par Google en 2006 (pour 1,65 milliards de dollars) et son développement constant, YouTube ne génère toujours pas de profits. Comme le fait remarquer le Wall Street Journal, si l'entreprise a effectué près de 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2014, elle est à peine parvenu à rentrer dans ses frais. Une situation liée aux coûts d'infrastructure naturellement très élevés pour délivrer du contenu vidéo (par définition très volumineux), qui augmente proportionnellement à la taille de l'audience.

consommation déportée, pubs évitées

Mais la faute est aussi en partie à la méthode de consommation des vidéos, qui se fait en général avec des liens directs ou des insertions dans les pages d'autres sites, sans passer par la page d'accueil de YouTube. Et c'est sur cette page d'accueil que se trouvent les publicités rapportant le plus de revenus. Les efforts de YouTube pour sponsoriser la création de chaînes de contenus spécifiques, pour émuler la télévision, n'a pas non plus connu le succès escompté. Autre limitation que le WSJ pointe du doigt : l'audience majoritairement jeune du site, intéressée principalement par les clips musicaux et des vidéos liées aux jeux vidéo (notamment des parties commentées). Un segment trop étroit, moins intéressant pour les publicitaires que la télévision.

La mise en place imminente du service par abonnement payant YouTube Music Key est pensée pour aider l'entreprise à enfin générer des profits, mais YouTube devra se montrer prudent s'il ne veut pas perdre à la fois une partie des artistes (obligés de souscrire à des contrats exclusifs contraignants) et des visiteurs (qui refuseront de payer). Surtout que d'autres entreprises comme Twitter, Facebook ou même Twitch.tv mettent peu à peu en place des services concurrents (et attirent ses créateurs de contenus), sans parler des offres d'Amazon et de Netflix, qui changent le paysage du contenu vidéo en ligne avec des productions dont la qualité n'a rien à envier à la télévision.

Julien Bergounhoux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale