Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Colis Privé est victime d'une cyberattaque occasionnant des dysfonctionnements

Colis Privé est victime d'une attaque informatique qui a été rapidement "contenue", d'après l'entreprise. Cependant, cet incident a pu occasionner "quelques dysfonctionnements" dont la nature n'est pas précisée. Sur Twitter, des clients se plaignent de retards de livraison.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Colis Privé est victime d'une cyberattaque occasionnant des dysfonctionnements
Colis Privé est victime d'une cyberattaque occasionnant des dysfonctionnements © Colis privé/Twitter

La société "Colis Privé" spécialiste de livraison de colis à domicile et en relais, filiale de Hopps Group, annonce avoir été victime d'une attaque informatique dans un message succinct posté sur son compte Twitter le 29 avril. "Celle-ci a été très rapidement contenue", promet-elle. 

Des "dysfonctionnements"
Cependant, cet incident – sur lequel les équipes et des "experts externes" travaillent "ardemment" – a pu occasionner "quelques dysfonctionnements", ajoute l'entreprise française sans donner davantage de détails. "Nos opérations techniques pourront être perturbées", peut-on également lire dans un message publié sur le site de Colis Privé. 

Quelques commentaires postés sur Twitter indiquent subir des délais de livraison allongés. Mais il est impossible à l'heure actuelle de savoir si ces perturbations sont directement liées à la cyberattaque. Colis Privé ne précise pas non plus si les hackers ont réussi à dérober des données clients. Il est en revanche impossible d'effectuer un suivi de colis sur le site web de l'entreprise pour le moment.

En cas violation de données, la Cnil doit être avertie
Pour rappel, si cette cyberattaque a provoqué une violation de données personnelles au sens du Règlement général sur la protection des données (RGDP), Colis Privé a des obligations à remplir. Si l'incident constitue un "risque" pour la vie privée des personnes concernées, il devra le notifier à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil). En cas de "risque élevé", les victimes doivent être alertées. 

Cette notification doit être transmise à la Commission le plus rapidement possible dans un délai de 72 heures. Si ces obligations ne sont pas respectées, Colis Privé risque une amende pouvant aller jusqu'à 4% de son chiffre d'affaires annuel. 

Colis Privé affirme avoir livré plus de 63 millions de colis depuis sa création grâce à 3300 livreurs composés de sous-traitants et de salariés de Hopps Groupe, sa maison-mère. Sa logistique est organisée autour de quatre plateformes nationales situées à Lille, Orléans, Lyon et en Ile-de-France et de 110 agences régionales.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.