Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dim victime d'une cyberattaque ?

Vu ailleurs Hack of the week Le fabricant de lingerie a placé une partie de ses salariés français en chômage partiel à la suite d'un "sérieux incident" sur son réseau informatique, survenu la semaine dernière.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Dim victime d'une cyberattaque ?
Dim victime d'une cyberattaque ? © L'Usine Nouvelle - Valérie Couteron

Dim Brands International (DBI), qui exploite notamment la marque de sous-vêtements Dim, a indiqué lundi avoir placé une partie de ses employés en chômage partiel à la suite d'un "sérieux incident impactant le réseau informatique". Un euphémisme pour évoquer une cyberattaque, selon les informations recueillies par le Journal de Saône-et-Loire, quotidien régional dont le siège ses trouve à Chalon-sur-Saône, non loin de l'usine Dim d'Autun.

Le site de Dim à Autun emploie 800 personnes et c'est l'un des plus gros employeurs de la région.
 

L'expédition des commandes e-commerce suspendue

La société n'a pas confirmé la cyberattaque et a indiqué avoir pris "toutes les mesures nécessaires" afin de "rétablir ses services au plus vite". Le site internet de la marque affiche que l'expédition des commandes est momentanément suspendue, mais que tous les autres points de vente restent à disposition. L'incident remonte au "milieu de la semaine dernière", précise le service de communication à l'AFP.

Dim appartient depuis mars 2022 au fonds d'investissement américain Regent, qui l'a racheté à Hanes Brands (Wonderbra, Playtex, Champion), propriétaire de la marque depuis 2014, pour un euro symbolique selon l'AFP. DBI rassemble 3300 salariés à l'international.

En 2021, 19% des PME françaises ont été confrontées à une cyberattaque, selon un baromètre publié par la Commission européenne qui a interrogé 500 entreprises. 20% des organisations touchées ont déclaré que ces incidents avaient eu pour conséquence l'impossibilité d'utiliser les ressources informatiques et les tâches quotidiennes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.