Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Kap It, pépite de l'année 2014

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up, récompensée du trophée de pépite de l'année 2014 par L’Usine Nouvelle à l'occasion des Assises de l'industrie, s’est imposée sur le marché de la téléprésence avec iObeya, une solution pour la gestion de projets.

Kap It, pépite de l'année 2014
Cyril Daloz, le PDG de Kap It.

Il est rare qu’une jeune entreprise puisse se targuer d’un portefeuille clients aussi prestigieux. PSA, Volvo, Airbus, GDF Suez, Technip, Thales… En moins de quatre ans, tous ont adopté iObeya, la solution mise au point par Kap It. Preuve qu’elle répond à un réel besoin. Ce besoin est celui de la dématérialisation des réunions de gestion de projets. Il s’agit de la première plate-forme logicielle dédiée au management visuel. iObeya tire d’ailleurs son nom du mot japonais "oobeya", qui désigne les salles de réunion utilisées par les sociétés engagées dans le lean management. Créée en 2011, la solution est née d’une rencontre entre Cyril Daloz, le PDG de la société de prestation informatique Kap It, et des responsables IT de PSA Peugeot Citroën. "Nous avons pu voir l’une des salles de management visuel du groupe, avec sur les murs tous les post-it servant à suivre les projets, explique le fondateur. Comme pour beaucoup d’industriels, ces réunions sont stratégiques, mais il était impossible de les partager avec des salariés non présents physiquement". D’où l’idée de développer une solution pour la gestion de projets en téléprésence. Elle permet à des ingénieurs répartis sur des sites distants d’assister aux réunions et tous les participants peuvent interagir sur les tableaux en créant des post-it, en les déplaçant, en les modifiant…

Pour cela, Cyril Daloz a conclu des accords de partenariat avec Samsung, Smart Technologies et Promethean, trois fournisseurs de tableaux numériques interactifs. La plate-forme résout aussi le problème de l’espace disponible. L’un des principes du management visuel est de consacrer une salle entière à un projet ou à un service de l’entreprise. Et il est parfois difficile de bloquer autant d’espace une fois par jour ou par semaine. "Il arrive que des industriels limitent le nombre de nouveaux projets par manque de salles disponibles, constate Julien Revel, le directeur de l’innovation de l’entreprise. Avec notre salle virtuelle, un seul tableau numérique interactif suffit pour gérer autant de projets qu’on le souhaite." iObeya pourra donc servir à gérer tous types de projets, à lancer des séances de brainstorming ou à créer des cellules de crise. Avec les avantages liés au numérique. "Par rapport aux post-it et aux gommettes, le tableau tactile apporte un côté plus moderne et plus sérieux, tout en générant des économies de papier, précise Cyril Daloz. Surtout, les rapports sont générés automatiquement et on peut lancer des recherches, ce qui n’est pas possible dans le monde réel." Autre particularité : la solution, entièrement sécurisée, s’exécute via une interface web. L’utilisateur n’a ainsi aucun logiciel à installer.

Aujourd’hui, plus de 2 000 salles de réunions virtuelles iObeya ont été déployées dans 40 pays. L’entreprise, qui emploie 48 personnes pour un chiffre d’affaires de 3,6 millions d’euros, réalise déjà 70 % de son activité à l’export. Et envisage une représentation hors de France. "Nous avons eu un excellent accueil de la solution au Japon, pays d’origine du lean, ce qui est pour nous une vraie fierté", lance Cyril Daloz.

Frédéric Parisot

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

jml

06/11/2014 09h47 - jml

Bravo KAP IT !!! Et s'il s'agit bien d'une situation rare comme l'indique Frédéric Parisot, elle n'est pas unique : par exemple OpenDataSoft, à peine 3 bougies à souffler, et déjà de belles réf. au compteur.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale