Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Mauvaise nouvelle pour les armoires : le CNNum ne produira plus de rapports

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Entretien Peu à peu, Mounir Mahjoubi imprime sa marque au Conseil national du numérique (CNNum). Invité de La grande table sur France Culture, il a considéré qu'il était temps d'en finir avec les rapports épais très généraux, pour passer à des documents plus pratiques.  Il s'est aussi prononcé sur le débat qui oppose Apple et la justice américaine ou sur le logiciel libre, considérant que la France devrait avoir une stratégie nationale. 

Mauvaise nouvelle pour les armoires : le CNNum ne produira plus de rapports
Mauvaise nouvelle pour les armoires : le CNNum ne produira plus de rapports

Invité de France Culture, Mounir Mahjoubi, le nouveau président du Conseil national du numérique (CNNum) a pu durant une longue interview préciser sa manière de voir le rôle du Conseil et ses orientations. Ainsi a-t-il expliqué que désormais il ne suffisait plus d'avoir une vision numérique, mais de s'interroger sur "la vision que l'on a de la société à l'ère du numérique ". La nuance n'est pas qu'une querelle byzantine, car à écouter le président, elle emportera des conséquences sur la façon dont il envisage les futurs travaux du CNN.

 

 

une note de vision et une matrice pour remplacer les rapports

Le temps des gros rapports plus ou moins lus est, selon lui, révolu. Ainsi, a-t-il expliqué qu'il n'était pas question de produire un enième rapport classique. A la place, Mounir Mahjoubi a annoncé une nouvelle formule qui a éveillé la curiosité : une "note de vision" d'une quinzaine de pages, qui devrait développer la vision du CNNum sur l'université en 2020 et un second document plus volumineux, "une matrice ", qui devra aider les Universités et les autres établissements d'enseignement supérieur pour aller plus loin dans leur transition numérique.

 

D'après les exemples qu'a donné le président du CNNum, les orientations contenues seront assez précises. Il y aura cinq axes de mesure du degré de transformation et de mesure du chemin parcouru et des préconisations pour chacune de ces dimensions.

 

Après l'université, les PME au programme

Mounir Mahjoubi a justifié le changement d'orientation en expliquant que désormais le CNN n'écrirait plus nécessairement des rapports pour les ministres afin qu'ils fassent une Loi qui fixe le cadre, mais qu'il entendait produire des documents directement pour les différents intervenants. Pour le prochain travail du CNNum à propos de des PME, la méthode employée devrait être la même. "On ne peut pas laisser les Pme aborder seules la transformation numérique ", a indiqué Mounir Mahjoubi.

 

Plus généralement, le CNNum fixe désormais à ses rapports deux objectifs : "utilité et opérativité".

 

Le cryptage, une question d'abord économique

Interrogé par la journaliste et productrice de l'émission, Caroline Broué, et par la coordinatrice de la Quadrature du net, Adrienne Charmet, le président du CNN s'est exprimé sur plusieurs sujets d'actualité.

 

Il a ainsi considéré qu'à propos du débat entre Apple et la justice américaine, il convenait de réfléchir aux conséquences qu'aurait l'obligation de créer une backdoor. Il craint que cela nuise à la confiance des utilisateurs de smartphones.

 

Il a rappelé que la question du terrorisme en occultait une autre à propos du cryptage : la façon dont la majorité des entreprises, grandes et petites, ne protégeaient pas leurs données. Il s'est étonné de voir que très peu d'entre-elles cryptent les courriels sortants.

 

Une stratégie nationale du logiciel libre 

Sur le sujet du logiciel libre qui a occupé un bon tiers de l'interview, le président du CNNum a estimé que la France devrait avoir "une stratégie nationale du logiciel libre". Il s'est interrogé devant le micro de France Culture sur la possibilité d'avoir dans ce cadre des ingénieurs qui seraient rémunérés d'une façon ou d'une autre par la collectivité pour travailler sur des logiciels libres.

 

Si le CNNum ne produit plus de rapport, son président continue à avoir des idées.

 

L'intégralité de l'interview peut être écoutée en suivant ce lien (attention, elle est précédée de la fin du journal.. l'interview commence au bout de quelques secondes)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale