Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Casino va coter CDiscount et son pôle e-commerce aux Etats-Unis

Actus Reuters Le groupe de distribution français Casino a annoncé le regroupement de ses principales activités de e-commerce en France, en Colombie et en Asie et au Brésil. Il souhaite désormais coter ce nouveau pôle, qui pourrait peser plus de 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires mondial, en bourse aux Etats-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le mastodonte français du e-commerce non alimentaire CDiscount (2,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel estimé) sera-t-il bientôt coté aux Etats-Unis ?

C'est le souhait de son propriétaire, le groupe de distribution français Casino, qui vient d'annoncer le regroupement de ses principales activités de e-commerce en France, en Colombie et en Asie et au Brésil.

Aux côtés de CDiscount se retrouve ainsi Nova Pontocom (2,1 milliards de dollars de CA annuel aussi), détenu par le numéro un brésilien de la distribution, filiale de Casino.

Ce nouveau poids lourd du secteur constituerait un "acteur de référence à l'échelle mondiale" et serait introduit en Bourse aux Etats-Unis pour permettre "d'accélérer son développement et d'améliorer sa visibilité", a annoncé Casino dans un communiqué le 7 mai.

En regroupant ces actifs, le distributeur français pourrait faire jouer les synergies et disposerait d'une importante force de frappe dans les pays émergents, un argument susceptible d'attirer les investisseurs américains.

Le groupe vient par ailleurs de lancer, au premier trimestre 2014, de nouveaux sites sous la marque CDiscount en Colombie, au Vietnam et en Thaïlande, où le distributeur est déjà présent.

VALORISATION

La valorisation du nouvel ensemble pourrait être comprise entre une fois et une fois et demi ses ventes, estiment les analystes de la Société générale, qui saluent une décision "stratégique positive pour Casino".

"Une IPO pourrait externaliser la vraie valeur de ces actifs", soulignent-ils dans une note, estimant que Casino pourrait détenir 50% du nouvel ensemble, GPA 27% et sa filiale Nova Pontocom 23%.

Pour JP Morgan, la valorisation boursière du nouvel ensemble pourrait atteindre 6,0 milliards d'euros en 2015, avec des "participations directes et indirectes de Casino qui pourraient valoir 3,4 milliards d'euros, soit environ 35% de sa capitalisation boursière actuelle".

Les banques Morgan Stanley et JP Morgan Chase ont été mandatées en vue de cette introduction, a-t-on déclaré à Reuters de source proche du dossier.

Le distributeur français a précisé avoir opté pour le marché américain, en raison de la présence de nombreux acteurs du secteur de la technologie internet.

Le projet, s'il était mené à bien, donnerait des nouvelles armes au groupe français face à la concurrence du géant américain Amazon et du chinois Alibaba.

Ce dernier vient de lancer sa procédure de cotation sur le marché américain et pourrait, selon certains analystes, lever une quinzaine de milliards de dollars.

(avec Reuters)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media