Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ce que les entrepreneurs peuvent apprendre du parcours d'Oculus VR

Le président et co-fondateur de la Singularity University, Peter Diamandis, revient sur le parcours incroyable d'Oculus VR, la petite start-up de réalité virtuelle qui a démarré sur Kickstarter pour finir chez Facebook. De précieux conseils pour les entrepreneurs en herbe.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ce que les entrepreneurs peuvent apprendre du parcours d'Oculus VR
Ce que les entrepreneurs peuvent apprendre du parcours d'Oculus VR © Orlovsky and Oculus Rift

Comment passer de 2 millions de dollars sur Kickstarter à un rachat à 2 milliards de dollars par un géant du web en seulement 18 mois ? Le président de la Singularity University (Californie), Peter Diamandis, revient sur les clés du succès hors norme d'Oculus VR, la start-up de réalité virtuelle rachetée par Facebook et fondée par un jeune de 20 ans.

Le géant des réeaux sociaux avait provoqué l'incrédulité en mettant la main sur Oculus. Les réactions négatives s'étaient rapidement multipliées sur la toile, notamment de la part de supporteurs du projet sur la plateforme Kickstarter qui n'ont pas apprécié. Mais personne ne peut nier qu'il s'agit d'un sacré coup de poker pour une petite start-up fondée par des fans de gaming. Quels enseignements peuvent en retirer les entrepreneurs ?

le pouvoir du crowdfunding et des novices

Peter Diamandis rappelle que les plateformes de crowdfunding (comme Kickstarter, Indiegogo ou Kisskissbankbank en France), sont des vecteurs de croissance très puissants pour une start-up qui débute. Non seulement un entrepreneur peut y récolter les fonds nécessaires au lancement de son idée, et valider un concept auprès du marché, mais aussi créer une communuauté loyale. C'est cette impulsion qui permet souvent aussi de convaincre des fonds d'investissement par la suite. Oculus avait réussi notamment à rassembler des développeurs très passionnés.

De plus, un entrepreneur "débutant" ne doit jamais se sentir en position d'infériorité. Comme le rappelle Peter Diamandis, d'autres avant ont essayé de faire d'un casque de réalité virtuelle un objet grand public, sans succès. La réussite est arrivée non pas grâce à un expert, mais à un novice qui ignorait (ou a choisi d'ignorer) les risques.

organisations exponentielles

L'histoire d'Oculus, comme celle d'Instagram, Airbnb ou Whatsapp, valide la théorie des organisations à croissance exponentielle selon Peter Diamandis. Les ingrédients : un objectif de "transformation massive", une petite équipe, et la participation de la foule et de la communauté. Toutes ces start-up ont selon lui misé sur une vision novatrice d'une expérience utilisateur, à un moment précis de l'histoire.

La passion, encore et toujours

Enfin, l'élément clé présent chez tous les entrepreneurs qui ont réussi : la passion. Selon Peter Diamandis, le jeune fondateur Palmer Luckey n'avait qu'un but, créer de meilleurs jeux vidéos. "Utiliser la réalité virtuelle pour me faire aimer quelque chose que j'adore déjà", disaient Palmer Luckey. Peter Diamandis encourage donc tous les entrepreneurs en herbe à se concentrer sur des projets qui donnent du sens à leur vie et qui donnent envie de se lever le matin.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale