Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Découvrez les 18 start-up du pavillon French Tech de l'IFA 2019

Pour la troisième année consécutive, Business France sera présent à l’IFA, qui se tient du 6 au 11 septembre 2019. Cette année, l’agence a retenu 18 nouvelles start-up françaises pour présenter leurs solutions connectées sur le French Tech Pavilion, situé en plein cœur d’IFA Next.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Découvrez les 18 start-up du pavillon French Tech de l'IFA 2019
Découvrez les 18 start-up du pavillon French Tech de l'IFA 2019 © SMG

La French Tech réinvestit les couloirs de l’IFA, le plus grand salon européen dédié à l’électronique grand public, qui se tient à Berlin (Allemagne) du 6 au 11 septembre 2019. Pour la troisième année consécutive, Business France accompagne une délégation de start-up pour exposer leurs solutions connectées et intelligentes au sein d’IFA Next, le hall consacré aux jeunes pousses et à l’innovation.

 

L’agence publique profite également de cette délégation pour organiser des Démo Days aux Galeries Lafayette de Berlin le jeudi 5 septembre 2019 de 17h à 21h. L’occasion pour les start-up de présenter leurs innovations en avant-première… et de se frotter à l’avis direct des consommateurs.

 

La liste des 18 start-up retenues par business france

Actronika : cette jeune pousse parisienne a développé une interface haptique destinée à améliorer la relation humain-machine. Sa solution, qui se veut économique et facile à intégrer, permet de doter n’importe quel appareil d’un sens du toucher.

 

Anova : basée à Paris et hébergée par Quantmetry, ce start-up studio est le premier à se focaliser sur l’intelligence artificielle en France. Sa formule : combiner expertise en matière de modèles économiques et carnet d’adresse pour financer et accompagner des jeunes pousses.

 

Asweshare : cette start-up basée à Bois-Guillaume (76) propose le cadre photo connecté Familink à destination des personnes âgées. Nul besoin d’avoir Internet ou de savoir comment l’utiliser : ce sont les membres de la famille qui font eux-mêmes défiler les clichés à distance pour lutter contre le sentiment d’isolement.

 

Babeyes : basée à Valbonne (06), cette jeune pousse a conçu une caméra capable de filmer à partir du point de vue d’un nourrisson. Elle doit être fixée sur le body ou sur le siège auto. Les enregistrements sont lancés de manière automatique en fonction de l’importance du moment.

 

Catspad : cette jeune pousse toulousaine a mis au point un distributeur d’eau et de croquettes intelligent. Pensé pour les chats, ce dernier permet à leurs propriétaires de programmer l’heure des repas pour veiller à leur bonne santé même à l’autre bout du monde.

 

CubeYourLife : cette start-up lilloise propose un dé connecté qui propose une quarantaine de jeux à partir d’un smartphone.

 

Dagoma : basée à Roubaix (59), cette jeune pousse conçoit des imprimantes 3D pour des usages divers.

 

Enlaps : cette start-up, basée à Meylan (38), vend un appareil destiné aux photographes professionnels en premier lieu et spécifiquement pensé pour capturer des time lapses.

 

Hap2u : basée à Saint-Martin-d’Hères (38), cette jeune pousse élabore des technologies de retour tactile pour optimiser l’expérience utilisateur sur une large gamme d’appareils.

 

Havr : la serrure connectée de cette start-up basée à Jaux (60), BrightLock, permet de sécuriser des environnements BtoB, tels que des bureaux. Elle exploite la technologie LiFi pour créer un code lumineux qui permet aux seules personnes en sa possession d’accéder à une pièce.

 

Lancey Energy Storage : le radiateur connecté de cette jeune pousse grenobloise embarque un système de gestion de l’énergie qui lui permet d’en stocker lorsqu’il fait suffisamment chaud. De quoi réduire les factures d’électricité et agir en faveur de l’environnement.

 

Lokly : basée à Verrières-le-Buisson (91), cette start-up développe du matériel et des logiciels destinés aux professionnels de la sécurité informatique. Elle met l’accent sur les données stockées, leur partage avec autrui ainsi qu’aux différents contrôles d’accès.

 

MyOeno : cette jeune pousse, originaire de Sainte-Marie-d’Alloix (38), a mis au point un scanner… à placer dans son verre de vin. Relié à une application smartphone, ce dernier analyse la composition et retient vos préférences pour formuler des recommandations.

 

OnTracks : les bracelets de cette start-up marseillaise vibrent à tour de rôle pour indiquer le chemin. Placés sur les deux poignets, ils permettent de ne plus regarder son téléphone.

 

Redison : cette start-up lensoise a créé des capteurs de mouvement à fixer sur des baguettes de batterie. Les musiciens peuvent ainsi visualiser leur instrument sur un smartphone et reproduire leurs gestes habituels sur un tapis pour jouer.

 

Snips : cette jeune pousse parisienne a développé une interface de reconnaissance vocale pouvant s’intégrer directement dans les produits de ses clients.

 

Wistiki : cette start-up, basée à Paris, propose un traceur Bluetooth qui permet de retrouver ses affaires en un rien de temps.

 

Wizzili : basée à Toulouse, cette jeune pousse a conçu un assistant personnel respectueux de la vie privée pour soulager les parents dans leurs tâches quotidiennes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale