Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Démantèlement d'Hydra Market, la plus grande marketplace illégale du darknet

Vu ailleurs L'office fédéral de la police criminelle allemande a annoncé le démantèlement de la marketplace Hydro Market. Des serveurs ainsi que 543 bitcoins (d'une valeur totale de 23 millions d'euros) ont été saisis. En revanche, l'identité des opérateurs reste encore floue. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Démantèlement d'Hydra Market, la plus grande marketplace illégale du darknet
Démantèlement d'Hydra Market, la plus grande marketplace illégale du darknet © Bundeskriminalamt

Le Bundeskriminalamt (BKA), l'office fédéral de la police criminelle allemande, a démantelé Hydra Market, une marketplace en langue russe proposée sur le darknet (un sous-réseau d'Internet uniquement accessible à l'aide d'un logiciel spécifique), révèle Die Zeit ce 5 avril. Il s'agirait de la plateforme illégale "qui enregistre le chiffre d'affaires le plus élevé". Les serveurs et 543 bitcoins d'une valeur de 23 millions d'euros ont été saisis.

17 millions de clients
A ce stade, les enquêteurs soupçonnent Hydra Market de servir à des activités criminelles, comme du blanchiment d'argent, à travers 19 000 vendeurs et 17 millions de clients. En 2020, près de 1,23 milliards d'euros de ventes ont été enregistrées, d'après le BKA.

Les investigations ont débuté en 2021 avec la collaboration les autorités américaines. Or, un service sophistiqué – baptisée "le mélangeur de banque de bitcoin" – ayant servi à dissimuler des transactions financières numérique avec des cryptomonnaies rend l'enquête plus difficile, ont confié les forces de l'ordre allemandes. L'identité des opérateurs et des administrateurs reste encore flou.

Le BKA au coeur de plusieurs coups de filet
Ces derniers mois, le BKA a également participé au démantèlement de "DarkMarket", l'une des plus importantes marketplaces du darknet, sur laquelle se vendaient des armes, des substances illicites, des papiers d'identités volés, des logiciels malveillants… Un citoyen australien, opérateur présumé, avait été arrêté. 

Il a également identifié l'un des opérateurs du groupe criminel REvil, connu pour avoir attaqué des hôpitaux, des entreprises de l'agroalimentaire... Il a été retrouvé grâce à des flux de bitcoins transitant vers un portefeuille numérique. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.