Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cybercriminalité : 150 personnes arrêtées dans le cadre d'une opération internationale

Grâce aux informations recueillies lors de l'arrestation de l'opérateur présumé de DarkMarket, les forces de l'ordre de plusieurs pays chapeautées par Europol ont arrêté 150 personnes et saisi 26,7 millions d’euros en numéraire et monnaies électroniques ainsi que de la drogue. Deux marketplaces illégales ont également été fermées.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cybercriminalité : 150 personnes arrêtées dans le cadre d'une opération internationale
Cybercriminalité : 150 personnes arrêtées dans le cadre d'une opération internationale © Europol

L'Agence de l'Union européenne pour la coopération des services répressifs (Europol), organe en charge de la répression au sein de l'Union européenne, a annoncé ce mardi 26 octobre une opération coup de filet lors de laquelle 150 personnes ont été arrêtées.

Cette opération, baptisée "DarkHunTOR", a également permis aux forces de l'ordre de mettre la main sur 26,7 millions d’euros en numéraire et monnaies électroniques ainsi que de la drogue (152 kg d'amphétamine, 27 kg d'opioïdes et plus de 25 000 pilules d'ecstasy) et 45 armes à feu.

Les suites du démantèlement de DarkMarket
Cette opération s'inscrit dans le cadre du démantèlement en janvier 2021 de DarkMarket, l'une des plus importantes marketplaces du darknet (un sous-réseau d'Internet uniquement accessible à l'aide d'un logiciel spécifique) sur laquelle se vendaient des armes, des substances illicites, des papiers d'identités volés, des logiciels malveillants…

L'arrestation d'un Australien, opérateur présumé de DarkMarket, a "fourni aux enquêteurs à travers le monde un trésor de preuves", précise Europol dans son communiqué.

Plusieurs pays ont participé de façon coordonnée aux arrestations et aux saisies. En effet, comme l'explique Europol dans son communiqué, l'opération "consistait en une série d’actions séparées, mais complémentaires, en Australie, Bulgarie, France, Allemagne, Italie, aux Pays-Bas, en Suisse, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis".

Trois personnes arrêtées en France
Dans les détails, aux Etats-Unis, 65 personnes ont été arrêtées, 47 en Allemagne, 24 au Royaume-Uni, quatre en Italie, quatre aux Pays-Bas ainsi que trois en France. En Italie, les forces de l'ordre ont également fermé des marketplaces illégales, comme "DeepSea" et "Berlusconi" qui proposaient "plus de 100 000 annonces de produits illégaux".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.