L'équipe de The Mandalorian dévoile les innovations technologiques derrière la série

Lors du tournage de la série The Mandalorian, diffusée fin mars sur la plate-forme Disney+ à son lancement en France le 24 mars 2020, le réalisateur et son équipe ont utilisé un moteur 3D à même de projeter les effets spéciaux sur un immense écran LED. De quoi réduire les coûts de production et faciliter l’immersion des acteurs.

Partager
L'équipe de The Mandalorian dévoile les innovations technologiques derrière la série

L’équipe de la série The Mandalorian, tirée de l’univers de Star Wars et diffusée dès le 24 mars prochain en France sur la plate-forme de SVoD Disney+, a partagé des images du tournage jeudi 20 février 2020. A coups d’innovations technologiques, Industrial Light & Magic (ILM), une filiale de la société de production LucasFilm, a permis aux acteurs de s’immerger entièrement dans le décor en diffusant les effets spéciaux sur un immense écran LED à 270°. Une prouesse technique permise par le moteur 3D Unreal Engine 4 d’Epic Games.

UNE PUISSANCE DE CALCUL INéDITE

Comme l’expliquait L’Usine Digitale en septembre 2019, après avoir conquis les développeurs de jeux vidéo, ces moteurs 3D temps réel investissent aujourd’hui les studios de production audiovisuelle. Dans les faits, ils permettent de générer des effets spéciaux plus rapidement – voire quasi-instantanément –, puis, dans ce cas précis, de les diffuser sur le mur de LED, semi-circulaire et haut de six mètres. Selon le réalisateur de la série, Jon Favreau, "cette technologie va révolutionner la manière de filmer". Elle permettra aussi de réaliser des économies, à terme, en limitant les coûts liés aux nombreux changements de décor.

A 3'40, les effets spéciaux s’adaptent à la position d'une caméra dotée de capteurs de mouvements

Le dispositif utilisé sur The Mandalorian remise le fond vert au placard. Tirant parti des processeurs graphiques (GPU) de Nvidia, il offre une puissance de calcul inédite. Selon ILM, il est possible de passer d’un décor en pré-production au tournage d'une scène en 24 heures. De quoi accélérer le processus, tout en améliorant les conditions de travail de l’ensemble de la chaîne – de l’équipe technique aux acteurs. Une telle technologie reste coûteuse. Pour une saison de huit épisodes, 100 millions d’euros ont été consacrés aux effets spéciaux. C’est le tarif pour caresser l’espoir de remporter de prestigieux prix, comme The Mandalorian avec les Visual Effects Society Awards.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS