Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En 24 heures, Disney+ a déjà conquis 10 millions d'abonnés

Alors que le lancement de Disney+ n’a eu lieu que le 12 novembre, le service de vidéo par abonnement revendique déjà 10 millions d’abonnés aux Etats-Unis, au Canada et aux Pays-Bas. Un chiffre prometteur, à quatre mois du lancement en France.
mis à jour le 14 novembre 2019 à 15H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En 24 heures, Disney+ a déjà conquis 10 millions d'abonnés
En 24 heures, Disney+ a déjà conquis 10 millions d'abonnés © Disney

"Nous faisons face à une demande extraordinaire." C’est par ces mots d'introduction que Disney a annoncé mercredi 13 novembre 2019 le succès – sans précédent sur le créneau de la vidéo à la demande par abonnement (SVoD) – du lancement de son service Disney+. Après seulement 24 heures de service, celui-ci serait parvenu à séduire pas moins de 10 millions d'abonnés.

 

Les analystes les plus optimistes estimaient, jusqu’ici, qu’il n’en afficherait "que" 8 millions à la fin 2019… et, encore, avec l'aide d'une offre estampillée Verizon. Les abonnements ne sont par ailleurs disponibles que dans trois pays pour le moment : les Etats-Unis, le Canada et les Pays-Bas.

 

UNE PéRIODE D’ESSAI DE SEPT JOURS

Les chiffres sont donc prometteurs à l’aube du lancement du service en Europe occidentale le 31 mars prochain. Il faut cependant rester prudent. Disney n'a pas complètement transformé l’essai, car il propose une période d’essai de sept jours pour le service. Certains utilisateurs ont pu faire preuve de curiosité concernant ce nouvel acteur et ses contenus exclusifs, notamment la série The Mandalorian, qui se déroule dans l'univers de Star Wars. Reste à voir s'ils feront le choix de poursuivre leur abonnement (6,99 dollars par mois) au-delà de cette période. L'enjeu est d'autant plus important que le lancement du service a été entâché par des problèmes techniques.

 

Il convient aussi de noter que Disney n’a pas littéralement convaincu l’ensemble de ses 10 millions d’utilisateurs sur la seule première journée d’exploitation du service. La firme a proposé des offres promotionnelles agressives en amont de sa commercialisation, dès le mois d’août. Elle indique d’ailleurs qu’elle ne prévoit pas de publier d’actualisation du nombre de souscriptions à l’avenir. Ses prochains résultats, qui doivent paraître courant février, seront à analyser de près pour constater le dynamisme ou non du service.

 

Vers un choc des titans avec Netflix et Amazon

L’action de Disney a bondi de 7,3% hier pour atteindre 149 dollars après l’annonce de ces indicateurs de performance. Le géant du divertissement s’est fixé pour objectif de conquérir entre 60 et 90 millions d’abonnés d’ici à 2024 – dont un tiers aux Etats-Unis. Au-delà d’un lancement officialisé en Europe occidentale, l’Inde et la zone Asie-Pacifique font partie de ses priorités pour une commercialisation en 2020. A terme, le service devrait bénéficier d’un budget d'investissement annuel de 2,5 milliards de dollars. Reste à savoir si cela suffira pour doubler Netflix sur le moyen terme. Le pionnier du secteur aurait, en effet, produit pour 15 milliards de dollars de contenus originaux en 2019. Pour rappel, Netflix a aujourd'hui plus de 158 millions d'abonnés répartis dans 190 pays.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media