Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'Espagne expérimente la communication entre l'infrastructure routière et les véhicules connectés

Des essais de communication entre un véhicule connecté et des panneaux de signalisation viennent d'être effectués en Espagne. L'entreprise Lacroix City a fourni l'infrastructure nécessaire au gestionnaire d'autoroutes Autopistas afin de transmettre les messages des panneaux aux voitures. L'objectif : préparer l'arrivée des véhicules autonomes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'Espagne expérimente la communication entre l'infrastructure routière et les véhicules connectés
L'Espagne expérimente la communication entre l'infrastructure routière et les véhicules connectés © Lacroix City

Trois scénarios de communication entre des panneaux de signalisation routière et des véhicules connectés ont récemment été testés en Espagne. Il s'agit d'une expérimentation menée par Lacroix City, filiale du groupe Lacroix dédiée à la mobilité intelligente, en association avec Autopistas, une filiale du gestionnaire d'infrastructures routières Abertis. Les partenaires ont annoncé mardi 2 juin 2020 avoir réalisé avec succès ces tests au niveau de l’autoroute AP7 près de la ville de Gérone en Espagne.

Une unité de bord de route V2X et des antennes

Cette expérimentation a vu le jour avec la nouvelle génération de signalisation dynamique DMX (comprendre des panneaux à messages variables). Elle est née du souhait d'Autopistas de développer un réseau "permettant la communication entre son centre de contrôle, le DMX et le véhicule via une connexion ethernet, fibre optique et/ou 4G". Une unité de bord de route V2X a donc été intégrée à ces panneaux ainsi que des antennes sur la structure porteuse. Conçue par Lacroix City, "la solution DMX road V2X est un point de communication V2X stable et facile à installer sur tout type de dispositif de panneaux à messages variables", explique Vincent Sabot, directeur général de Lacroix City.

Les antennes reçoivent et envoient les informations de trafic en temps réel aux véhicules connectés, ainsi que les informations inscrites sur les panneaux, texte et pictogrammes inclus. L'information circule du panneau DMX vers l'unité de bord de route, puis de l’unité de bord de route vers l’habitacle de la voiture. "Avec cette solution, le conducteur reçoit une double information : celle du panneau lors de son passage et celle réceptionnée directement sur son tableau de bord", résume Vincent Sabot.

Trois cas d'usages

Trois cas d'usages ont été testés : un changement d'affectation des voies, la présence de travaux sur l'autoroute et l'approche de barrages routiers. Cette expérimentation s'est tenue dans le cadre du projet européen Inframix qui vise à préparer l'infrastructure routière à l'introduction progressive de véhicules autonomes. Les partenaires ne précisent pas si l'expérimentation a vocation à perdurer ou à être étendue à d'autres portions de l'autoroute.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

BARTHE
24/06/2020 22h02 - BARTHE

JE VOUDRAIS QU'AND FRANCE ONT SORTE DES ROBOT TAXI ET DES VOITURE AUTONOME N 5 SA CERAIS PRATIQUE POUR TROUVER DU TRAVAIL ET LA VIE DE TOUT LES JOUR JE VOUS REMERCIE NATHALIE

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media