Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange et SFR font fibres communes pour plaire au gouvernement

Les deux opérateurs ont décidé de commencer à co-investir dans la fibre optique dans deux communes d'Ile-de-France (Bondy et Palaiseau). Leur décision va dans le sens des attentes du gouvernement, qui dévoile aujourd'hui son grand plan pour la fibre optique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange et SFR font fibres communes pour plaire au gouvernement
Orange et SFR font fibres communes pour plaire au gouvernement © SFR

« Nous avons signé un accord avec SFR le 14 janvier afin d'expérimenter le déploiement de réseaux en fibre optique dans les zones moyennement denses » (zones 2), explique un porte-parole d'Orange, confirmant ainsi les informations dévoilées la semaine dernière par Les Echos et l'AFP. « Concrètement, chacun va déployer un réseau dans une commune d'Ile-de-France : Bondy pour SFR et Palaiseau pour Orange », précise-t-il, en signalant qu'un « nouvel accord sera signé dans cinq mois pour définir plus en profondeur les investissements et les modalités d'installation et de partage de ces nouveaux réseaux ».

Selon Les Echos, les premières fibres « mutualisées » de SFR et Orange devraient desservir des secteurs comprenant de 100 à 1 000 foyers. A partir d'un « point de mutualisation », elles seront déployées et gérées jusqu'au foyer par un seul opérateur, qui s'engagera à offrir ensuite à chaque client la possibilité de « choisir son opérateur ».

Plan fibre

L'accord entre Orange et SFR tombe à point nommé... Le Premier ministre François Fillon doit en effet présenter aujourd'hui le plan du gouvernement pour la fibre optique. Un plan qui devrait prévoir, toujours d'après Les Echos, la création d'un « fonds national pour la société numérique », placé sous l'égide du Premier ministre. Celui-ci devrait être chargé de répartir « la manne des 2 milliards d'euros dédiés aux réseaux dans le cadre du grand emprunt » en veillant « à ce que les opérateurs coinvestissent le plus possible ».

Si les opérateurs financeront seuls leurs infrastructures dans les zones denses (zones 1), on sait déjà qu'ils pourront bénéficier d'une aide publique pour « fibrer » les zones moyennement denses (zones 2) et les secteurs les plus reculés (zones 3), où des accès satellitaires pourront en outre être prévus en complément.

Il reste maintenant à voir si le premier accord entre Orange et SFR sera suivi d'autres partenariats, notamment avec Free et Numericable. Le premier « n'exclut pas de rejoindre cet accord sous réserve de quelques aménagements ». Tout en rappelant qu'il est « très impliqué dans la fibre optique » (avec 4,2 millions de logements fibrés, dont 1,1 million en zones moyennement denses), le second déclare, par la voix d'un porte-parole, que des partenariats avec d'autres opérateurs « sont envisageables ».

Christophe Dutheil

A lire aussi :
SFR rapproche son réseau 3G et sa fibre optique

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media