Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange prône un éclatemement du cadre actuel des opérateurs européens

Les grands groupes de télécoms européens ont un intérêt commun à "essayer de faire éclater" l'actuel cadre européen des télécoms pour avancer vers un espace unifié, a affirmé mercredi le PDG d'Orange-France Télécom, Stéphane Richard.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange prône un éclatemement du cadre actuel des opérateurs européens
Orange prône un éclatemement du cadre actuel des opérateurs européens © D.R. - Orange

Interrogé sur les suites à donner à la réunion qui a rassemblé le 9 janvier les principaux opérateurs européens et la Commission européenne, le PDG d'Orange-France Télécom s'est prononcé en faveur d'une "consolidation du secteur européen" des télécoms.

"Il y un intérêt commun entre les industriels, notamment les historiques, et la Commission, pour essayer de faire éclater un peu le système et d'aller vers un espace européen unifié des télécoms", a ainsi déclaré Stéphane Richard, tout en admettant que la route est "encore un peu longue" pour y parvenir.

Revenant sur la réunion entre les opérateurs et et les représentants de Bruxelles, le dirigeant a cependant démenti que les discussions aient porté sur la "construction d'un réseau unifié". Lors de cette rencontre, "nous avons découvert que nous étions en phase, le commissaire Almunia et nous-mêmes, sur l'idée qu'au fond il n'y a pas d'Europe des télécoms. Il y a 27 pays avec 27 régulateurs. Du coup, nous avons 27 analyses de la concurrence et de la compétition", a-t-il souligné.

Pour Stéphane Richard, la "vraie question" est de déterminer s'il existe une volonté politique pour construire "une vraie Europe unifiée des télécoms dans laquelle nous pourrions voir émerger un petit nombre d'opérateurs comme aux Etats-Unis ou en Chine. Pour ça, il faudrait changer complètement les règles du jeu".

L'Europe doit "absolument" se doter "des outils et de l'organisation juridique qui permette de peser et de valoriser sa base de 450 millions d'utilisateurs", a également fait valoir le PDG du premier opérateur français.

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

wend
16/01/2013 14h11 - wend

En voilà une idée. Plus facile pour les petits arrangements en amis, mais si Orange est prêt à disparaître, pourquoi pas !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale