Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour la première fois, MediaTek passe devant Qualcomm dans les puces pour smartphones

L'Américain Qualcomm perd sa couronne dans les puces pour smartphones face au Taïwanais MediaTek. Un contrecoup de l'embargo commercial des Etats-Unis contre Huawei, qui a permis à d'autres fabricants de combler son absence sur les marchés émergents.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour la première fois, MediaTek passe devant Qualcomm dans les puces pour smartphones
Pour la première fois, MediaTek passe devant Qualcomm dans les puces pour smartphones © MediaTek

Les mesures américaines d'embargo commercial contre les fabricants chinois se font ressentir sur le marché. Dans un rapport publié le 24 décembre, le cabinet d'analyse Counterpoint Research révèle que l'Américain Qualcomm a perdu pour la première fois son leadership dans la production mondiale de puces pour smartphones au détriment du fournisseur taïwanais MediaTek.

Plus de 100 millions de smartphones équipés de puces MediaTek auraient été vendus au troisième trimestre 2020, représentant 31% du marché contre 29% pour Qualcomm. C'est une augmentation de cinq points par rapport à l'année précédente pour MediaTek. Qualcomm reste leader des puces équipées de modems 5G, les radiocommunications étant sa grande force, mais il a perdu du terrain sur les segments d'entrée et de milieu de gamme.

L'Amérique latine et L'Inde comme marchés clés
Les marchés émergents sont là où la différence s'est faite ressentir, en particulier en Amérique latine et en Inde. MediaTek y est passé respectivement de 19% à 41% (Amérique latine) et de 35% à 49% (Inde) de parts de marché entre Q3 2019 et Q3 2020. La région de l'Afrique et du Moyen-Orient de se con côté a vu une progression à la fois de MediaTek et Qualcomm au détriment de Samsung Foundry. Ce dernier a généralement été le plus gros perdant sur la période.
 


Dale Gai, directeur de recherche chez Counterpoint, explique dans le rapport que le nombre d'appareils Xiaomi à utiliser des puces MediaTek a triplé en un an, et que les puces MediaTek fabriquées par TSMC ont été l'option numéro pour de nombreux fabricants de smartphones cherchant à combler le vide laissé par Huawei suite à l'embargo américain contre l'entreprise.

Il note par ailleurs que le portfolio renouvelé de MediaTek explique aussi ce succès, avec une nouvelle gamme de puces dédiée au gaming et l'arrivée des SoC 5G Dimensity se voulant très abordables. Ils équipent notamment le Xiaomi Realme V3, le smartphone 5G le moins cher du marché.

A noter que Qualcomm a pu limiter la casse au troisième trimestre car Huawei lui avait commandé un grande nombre de puces à l'avance pour anticiper l'embargo commercial. Saura-t-il maintenir sa position, voire regagner sa couronne en 2021 ? La compétition devrait en tout cas continuer de faire rage entre les deux entreprises.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.