Un nouveau fonds de 100 millions d'euros entièrement dédié aux fintechs

BlackFin Capital Partners vient de monter un troisième véhicule d'investissement. BlackFin Tech 1 (c'est son nom) s'adresse aux start-up du monde de la fintech et ses dérivées (insurtech - regtech). Le fonds investira des tickets allant de 2 à 25 millions d'euros et privilégiera les pépites BtoB. Deux premiers investissements pourraient être finalisés d'ici l'automne 2017.

Partager
Un nouveau fonds de 100 millions d'euros entièrement dédié aux fintechs

Bonne nouvelle pour les start-up du monde de la finance et de l'assurance. BlackFin Capital Partners vient d'annoncer la création d'un nouveau véhicule d'investissement entièrement dédié aux fintechs, insurtechs et regtechs. Ce nouveau fonds, baptisé BlackFin Tech 1, est pour le moment doté d'une enveloppe légèrement supérieure à 100 millions d'euros, après un premier closing réalisé auprès d'investisseurs institutionnels européens comme Bpifrance, le Groupe Vaudoise Assurances, Groupama, Sogecap, Natixis Assurance, Swiss Life ainsi que plusieurs banques et "family offices". Le montant global de l'enveloppe devrait toutefois grimper jusqu'à 150 millions d'euros, avec l'arrivée prévue de nouveaux investisseurs avec une empreinte plus internationale.

Fondé en 2009, BlackFin Capital Partners s'est spécialisé sur le financement des services financiers européens. Jusqu'à présent, avec ses deux premiers véhicules d'investissement (de 220 millions d'euros et de 400 millions d'euros), Blackfin Capital Partners s'était concentré sur une stratégie de buy out, avec des investissements dans des sociétés déjà bien établies. "Au fur et à mesure, nous avons considéré qu'il était intéressant pour nous d'investir dans le même secteur mais à un stade de maturité plus précoce, auprès des start-up", explique Paul Mizrahi, cofondateur de BlackFin Capital Partners.

Des entrepreneurs qui parlent à des entrepreneurs

La création de ce fonds dédié aux start-up est aussi une synthèse de l'expérience des quatre fondateurs de BlackFin Capital Partners, qui sont aussi les fondateurs de la banque en ligne Fortuneo, revendue en 2006 au Crédit Mutuel Arkéa. "Ce parcours nous permet d'être en phase avec les start-up et de nous présenter comme un investisseur crédible pour accompagner les entrepreneurs", juge Paul Mizrahi.

Le nouveau fonds prévoit d'investir des montants oscillant entre 2 et 7 millions d'euros pour les séries A, puis de monter en puissance dans les tours de table suivants avec des tickets compris entre 15 et 25 millions d'euros."Il nous a semblé important dans le secteur financier d'accompagner les entrepreneurs sur plusieurs tours de table et pas uniquement lors du tour initial", indique le cofondateur.

Focus sur les start-up B2B

BlackFin Tech 1 privilégiera, par ailleurs, les start-up BtoB."Ici, le BtoB désigne à la fois les services adressés aux TPE et PME et tous les services et outils développés pour les institutions financières elles-mêmes", précise Paul Mizrahi. Cette spécialisation est une manière de se distinguer des autres fonds généralistes qui investissent dans les start-up BtoC et est aussi directement liée aux problématiques de scalabilité. "Le marché financier BtoC reste très fragmenté en Europe. Les modèles BtoC peuvent être extrêmement réussis, mais nous avons des doutes quant à leur passage à l'échelle au niveau européen. Nous pensons que les modèles BtoB sont beaucoup plus scalables", justifie-t-il.

BlackFin Tech 1 prévoit d'investir dans une vingtaine de jeunes pousses. Le nouveau véhicule d'investissement reçoit 60 à 70 dossiers par mois (1/3 venant de France et 2/3 du reste de l'Europe) et est déjà en discussions avancées sur quelques dossiers. "Nous pensons finaliser un ou deux dossiers d'ici septembre", anticipe Paul Mizrahi. Pour traiter cet important deal flow, BlackFin Capital Partners a monté une équipe dédiée, qui devrait bientôt rassembler six collaborateurs.

BlackFin Tech, qui souhaite couvrir l'Europe continentale, n'est pas le seul fonds dédié aux fintechs. Les start-up du monde de la finance et de l'assurance peuvent aussi compter sur le fonds New Alpha basé en France ou encore sur la structure britannique Anthemis.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS