Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Auchan (lui aussi) veut supprimer le passage en caisse grâce à une appli mobile

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up lilloise Keyneosoft travaille avec Auchan à l'élaboration d'une application mobile combinant self-scanning et paiement. Un concept déjà déployé par Monoprix avec l'application Monop'Easy. Objectif : supprimer le point de friction du passage en caisse.

Auchan (lui aussi) veut supprimer le passage en caisse grâce à une appli mobile
Magasin de proximité My Auchan © DR

Le concept d'Amazon Go, qui propose aux clients de ressortir du magasin avec leurs achats sans passer par l'étape caisse grâce à un mix de technologies, n'en finit pas d'inspirer les distributeurs français : ils tentent d'imiter cette approche dite "sans couture". Après Monoprix qui a lancé l'app d'encaissement Monop'easy, c'est au tour d'Auchan de plancher sur un concept similaire.

 

L'enseigne de grande distribution de la famille Mulliez travaille avec la start-up lilloise Keyneosoft sur une application permettant de scanner le code-barres des articles avec son mobile et de finaliser ses achats en payant directement depuis son smartphone. "Avec le self-scanning et le paiement mobile, plus besoin de passer en caisse", explique Alexandre Mayaud, CEO de la jeune pousse membre du Picom, le Pôle de compétitivité des industries du commerce.

 

Une app pour les magasins de proximité

L'entrepreneur ne communique pas sur le calendrier mais indique que le nouveau service sera déployé au niveau des commerces de proximité du groupe, c’est-à-dire les magasins A2Pas qui doivent peu à peu être transformés en MyAuchan. Alexandre Mayaud ajoute : "C'est un service que nous avions déjà lancé avec Auchan il y a quatre ans dans quelques magasins mais qui avait été abandonné". Pourquoi à l'époque le dispositif n'a-t-il pas été maintenu et déployé à plus grande échelle ? Le startupper évoque plusieurs frictions qui ont nui au succès de la solution, comme la nécessité de s'enregistrer en magasin avant de scanner seul ses produits ou la mauvaise qualité du réseau dans les rayons. Des écueils qui ne sont plus d'actualité, selon Keyneosoft.

 

Notons toutefois que l'expérience Amazon Go est légèrement différente : les clients n'ont pas besoin de scanner systématiquement les articles qu'ils ajoutent à leur panier avec leur smartphone. Dans la vidéo de présentation réalisée par le géant américain, les clients doivent simplement s'identifier en passant leur smartphone, avec l'application Amazon Go ouverte, devant une borne à l'entrée du magasin. Ensuite, une palette de technologies, mixant algorithmes de vision par ordinateur, deep learning et nombreux capteurs, permet de déterminer automatiquement quel produit a été ajouté au panier. Reste, en effet, que le dispositif n'aurait pas encore été déployé auprès du grand public pour des raisons de bugs techniques...

 

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

6 commentaires

GD CONSEILS

21/10/2017 23h33 - GD CONSEILS

Auchan n'a pas réussi à faire fonctionner des bornes d'encaissements et paiements automatiques dans un de ses magasins My Auchan (bornes enlevées depuis...). Comment Auchan compte t-il mettre en place un système plus complexe sur le plan de la technologie et des outils mis en œuvre ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Laplatine

19/10/2017 08h20 - Laplatine

et 6 millions de chômeurs ( fainéant selon certains ) en France SUPER !!! Oups un vrai pousse au crime: demain plus d hôtesses, .... et plein de clients que l'on tente un peu trop et qui se servent .....? Le saviez vous en cas "d oubli" de règlement l'entreprise ne peut pratiquement pas vous poursuivre et oui .... Et si les clients décidaient que la modernité c était de sortir de cette posture imposée de l'hyperactif stressé , pressé et manipulé .. Et si la modernité s était de prendre le temps,de consommer intelligent , de faire bosser des femmes et des hommes (bien plus rapides que des automates bornés) Mais a qui profite le crime ... quand le client bosse, les articles sont moins chers ? qui paie la note du chômage ? la collectivité,... donc les clients ! Qui empoche les gains de productivité des automates ... ? les actionnaires! TROP FORT!! GUY LAPLATINE DSC CFDT AUCHAN

Répondre au commentaire | Signaler un abus

VANDEN

26/10/2017 10h13 - VANDEN

Je partage en grande partie votre vision de cette évolution technologique qui n'a que pour seul objectif de faire gagner plus d'argent aux distributeurs en faisant travailler les clients. Personnellement je boycotte les magasins qui suppriment les caissières au profit des automates. Je suis d'ailleurs de plus en plus un acheteur en ligne c'est plus confortable et comme de toute façon le contact humain et le sourire de la caissière passe après les intérêts financiers des actionnaires des grands distributeurs....vive le commerce de proximité et ras le bol des temples de la consommations automatiser.

Signaler un abus

Christophe

18/10/2017 17h56 - Christophe

Bonjour, Je suis surpris de constater que l'on continue autant à faire la promotion d'Amazon GO. Ce concept constitue, pour l'instant, uniquement un coup de pub marketing régulièrement relayé par les médias. Le premier magasin devait ouvrir en mars 2017.... Heureusement que la dernière phrase de l'article précise que ça ne fonctionne pas. Arrêtons de parler d'imitation pour des solutions d'encaissement (proposées par des distributeurs français) qui sont aujourd'hui une réalité pour nos clients et facilite leur quotidien.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

dayo

18/10/2017 16h44 - dayo

et encore une fois des emplois en moins ... pas grave, il y a d'autres distributeurs où faire ses courses !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Bernard Blanc

20/10/2017 11h53 - Bernard Blanc

Oui et en particulier les petits commerces. J'ai changé ma façon de faire mes courses et ce n'est guère plus cher. En plus il y a le conseil pour faire mijoter un bon petit plat, le sourire, le petit mot sympa car à force on se connaît et ce n'est pas le stress de la grande surface. Je garde la grande surface pour le PQ, et des éléments que je ne trouve pas au boucher, marchand de legumes, boulangerie....

Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale