Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Coworkees, la start-up qui fait matcher free-lances et entreprises grâce à l'IA

Levée de fonds Créée à Annecy il y a 2 ans, Coworkees, start-up de mise en relation entre entreprises et indépendants, vient de lever un million d’euros. Objectif : accélérer son activité en France et en Suisse Romande.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Coworkees, la start-up qui fait matcher free-lances et entreprises grâce à l'IA
L'équipe de Coworkees © Coworkees

Avec une communauté de plus de 10 000 freelances référencés, plus de 750 clients et une équipe de 10 collaborateurs, Coworkees continue son déploiement avec une levée de fonds réussie auprès de Baya Consulting, Crédit Alpes Développement et Aryes Group. Ils complètent ainsi un cercle de 15 investisseurs. "Nous accueillons actuellement les deux dernières personnes de l’équipe, préparons la V2 du site prévue pour la fin d’année et l’ouverture prochaine d’une filiale à Genève", annonce Julie Huguet, fondatrice et CEO, elle-même impressionnée par "cette année folle" qui vient de s’écouler.

De l’horlogerie à l’entrepreneuriat

Lorsqu’elle travaillait dans l’horlogerie en Suisse, Julie Huguet gérait déjà des projets marketing et communication avec des freelances. "J’aimais beaucoup la fraîcheur des échanges et la richesse des profils, même si dans les faits c’était assez difficile à coordonner côté agenda", se souvient-elle. Puis Julie devient maman : "Cela a été un déclencheur, j’ai décidé de tout arrêter, sans trop savoir pourquoi". Elle enchaîne les formations et rencontre de nombreux indépendants qui, pour certains et bien que très qualifiés, ne savaient pas comment gérer leur carrière et se trouvaient à exercer des jobs alimentaires. L’idée de créer une plateforme de recherche et mise en relation des meilleurs profils freelance était née.

Europe : une croissance de + 50% par an d’indépendants

"Les raisons à cela sont multiples", analyse la fondatrice : la crise d’abord, qui freine les entreprises à réellement embaucher. Certains métiers sont en rupture aussi, dans l’informatique par exemple où la demande est bien plus forte que l’offre et où le travailleur peut facilement choisir son statut et ses missions. La culture du CDI et la quête de sens, enfin. "En France, on est très attaché au CDI et quand les entreprises doivent faire des choix, elles ont tendance à se séparer de ceux qui coûtent le plus cher", interprète celle qui voit s’inscrire sur la plateforme une majorité de cadres, plutôt 35-40 ans, experts dans leur domaine, suite à un licenciement ou un burn-out. Aujourd’hui, les métiers les plus représentés sur Coworkees sont ceux de la communication, du marketing, de l'événementiel, de l'informatique et des ressources humaines.

La matchine : l’intelligence artificielle qui matche freelance et chargés de projets

Créer des équipes, chercher les meilleurs profils, rencontrer les indépendants… "Nous ne sommes pas seulement une plateforme digitale ! Notre modèle est basé sur un système de commission ajoutée sur le devis, non prise au freelance", souligne la CEO. Ainsi, les entreprises souhaitant rester indépendantes dans leur recherche de ressources externes et dans le suivi de leurs projets ont accès à la "Matchine", un algorithme créant des matchs par compétences, localisation et affinités entre les chargés de projets et les indépendants. Les autres peuvent bénéficier d’un accompagnement complémentaire de l’équipe Coworkees.


"Notre objectif est de réenchanter le travail via un outil collaboratif qui facilite et sécurise les transactions", résume celle pour qui le principal conseil à un indépendant serait : "Surtout, ne restez pas seuls ! Rencontrez et continuez toujours à créer votre réseau". Et un conseil à un entrepreneur ? "On ne peut pas être bon partout alors lâchez prise et faites quand-même, c’est toujours mieux que de ne rien faire du tout".
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale