Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up française Citio propose un outil d'optimisation des flux des transports en commun

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up française Citio, née au sein de RATP Dev, propose des outils d'analyse de données et d'optimisation des flux des lignes de transport en commun aux collectivités et opérateurs de transport. L'objectif étant d'améliorer le confort des passagers et le fonctionnement des bus, tramways et métros.

La start-up française Citio propose un outil d'optimisation des flux des transports en commun
A moyens constants il est possible d'améliorer le confort des passagers dans les transports en commun grâce aux outils d'analyse des données développés par Citio. © Wikimedia - Matthieu Riegler - c.c

Citio a officiellement pris son envol en octobre 2018. La start-up, dont le but est d'optimiser la gestion des flux de transports en commun dans les villes, est née au sein du groupe RATP Dev sous le nom de "projet Interstellar". "A l'origine ce projet avait l'ambition de répondre de façon industrielle à des besoins d'analyse des données afin notamment de parvenir à avoir une meilleure connaissance des flux", explique à L'Usine Digitale Guillaume Martinetti, CDO du projet Interstellar.

 

Cet outil de gestion étant aujourd'hui suffisamment développé, la start-up est officiellement créée et évolue indépendamment de la RATP Dev, même si elle reste son actionnaire majoritaire. Concrètement, Citio cherche à répondre au problème de congestion dans les centres villes. Elle propose des outils d'analyse de données et d'optimisation des flux de transports grâce à des techniques d'intelligence artificielle. La start-up souhaite vendre ces outils aux opérateurs de transport et aux collectivités qui y trouvent leur compte puisqu'en optimisant leurs transports, les villes deviennent plus attractives.

 

Analyse des données billettiques et d'exploitation

"L'outil en lui-même analyse deux grands types de données, explique Guillaume Martinetti. Les validations billettiques correspondant à la validation d'un titre de transport par un usager, et les données d'exploitation correspondant à la position théorique et réelle des bus, tramways et métros." Ces données sont croisées et l'opérateur peut ensuite regarder l'adéquation entre l'offre et la demande.

 

 

La start-up peut suivre les lignes de bus, trains, tramways ou métros et repérer les retards récurent ou ponctuels ainsi que les pics de fréquentations ou autres disfonctionnements. Le but étant de comprendre pourquoi les transports sont en retard : horaires théoriques mal définis, surcapacité… afin de trouver une solution. "Plus l'historique de données est important, plus la prédiction est précise puisque l'outil s'appuie des algorithmes de machine learning", explique-t-il. "L'idéal est d'avoir au moins un an de données en raison des effets de saison et des variations dues à la météo et aux vacances scolaires."

 

La capacité du réseau de tramway de Casablanca a augmenté de 10%

Citio peut reconstituer le trajet des usagers et proposer à l'opérateur de transport ou à la collectivité de simuler une offre alternative afin de voir ce qui se passerait si tel horaire était modifié ou tel bus supprimé. "Par exemple, à Casablanca nous avons pu augmenter de 10% la capacité de pointe du réseau de tramway" après l'avoir cartographié, annonce dans un communiqué Guillaume Gibon, CEO de Citio. "A moyens constants, le confort des passagers a été amélioré", abonde Guillaume Martinetti. Les horaires ont seulement été légèrement changés en heure d'hyper pointe afin d'optimiser la gestion des flux de voyageurs.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale