Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Motorola s'attaque au Blackberry avec un premier smartphone professionnel sous Android

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Motorola s'attaque au Blackberry avec un premier smartphone professionnel sous Android
Motorola s'attaque au Blackberry avec un premier smartphone professionnel sous Android

Le nouveau smartphone Droid Pro de Motorola - uniquement disponible aux Etats-Unis, pour l'instant - est présenté comme « le premier smartphone sous Android optimisé pour un usage professionnel ». En ligne de mire : RIM et ses célèbres Blackberry, qui occupent toujours l'une des premières places sur ce segment de marché.

Après avoir subi la montée en puissance de l'iPhone en entreprise, le fabricant canadien RIM (Research In Motion) a du souci à se faire du côté des terminaux utilisant le système Android de Google. Selon Gartner les smartphones équipés de ce système d'exploitation open source capteront (tous segments confondus) 17,2% de parts de marché en 2010 (contre 1,8% un an plus tôt), juste derrière les terminaux Blackberry de RIM dont les parts de marché sont en léger recul, à 18,2%. Et la tendance ne devrait pas s''inverser : le fabricant américain Motorola, fort des performances enregistrées avec ses terminaux « Droid » sur le marché grand public, vient en effet d'annoncer le Droid Pro, un terminal 3G dont il affirme qu'il est « le premier smartphone sous Android optimisé pour un usage professionnel ».

Le Droid Pro, dont le prix n'a pas été communiqué, sortira dans les prochaines semaines aux Etats-Unis, où il sera proposé aux abonnés de l'opérateur mobile Verizon Wireless. Mais en France, « aucun lancement n'est prévu », nous indique une porte-parole l'équipementier, dont le chiffre d'affaires s'élève à 22 milliards de dollars en 2009.

Compatibilité avec la messagerie Exchange de Microsoft

Vu de loin, le Droid Pro de Motorola - équipé d'un clavier QWERTY complet, d'un appareil photo (5 mégas) et d'un maximum de 4 gigaoctets de mémoire (dont 2 Go embarqués) - ressemble à s'y méprendre à un Blackberry. Et à y regarder de plus près, il a aussi de quoi séduire les « CrackBerries » autrement dit les « accros au Blackberry ». Doté d'un processeur cadencé à 1 gigahertz, il intègre des outils de connectivité, de productivité et de sécurité, parmi lesquels un accès « push » aux messageries et aux calendriers Microsoft Exchange de Microsoft, une suite d'outils bureautique (Quickoffice Mobile Suite, intégrant Word, Excel et Powerpoint), et un « tunnel » VPN sécurisé (AuthenTec IPSec).

Quelles sont les chances de succès de ce nouveau terminal sous Android ? Comme Apple avant lui (pour l'iPhone), Google a fait en sorte de rendre son système d'exploitation compatible avec les serveurs de messagerie Microsoft Exchange et Gmail for business. Pourquoi est-ce important ? « La messagerie est l'un des premiers usages en entreprise », rappelle Jérémie Engel, PDG de la société française VisuaMobile, spécialisée dans le développement d'applications sur mobiles (pour l'iPhone, l'iPad et les mobiles Android...). Pour lui, « la compatibilité avec Exchange est l'un des principaux éléments requis pour entrer dans les très nombreuses entreprises qui utilisent Windows ».

Java et place de marché Android Market

Au-delà d'Exchange, Motorola assure que son Droid Pro est compatible avec des calendriers et des annuaires d'entreprise, et que les utilisateurs auront accès aux applications de la place de marché de Google (80 000 « apps » seraient à ce jour disponibles sur l'Android Market, d'après le moteur), ainsi qu'à des mini-applications (« widgets ») affichant une synthèse des dernières informations professionnelles et personnelles reçues. Mieux, « Android ayant été développé sur une base Java, il est pré-disposé pour les architectures utilisant ce langage », confie Jérémie Engel, pour qui « cela autorise une réduction du coût de développements d'applications mobiles pour les entreprises qui utilisent déjà ce langage pour certaines de leurs applications ».

À noter enfin que l'arrivée d'un smartphone professionnel sous Android était attendue par les spécialistes. « Compte tenu de la très forte concurrence sur le marché du mobile, il est normal d'assister désormais à une verticalisation des offres », conclut le PDG de VisuaMobile. « L'entreprise est un axe de différenciation pour Android. Je suis sûr qu'il y en aura d'autres ».

Christophe Dutheil

A lire aussi :
RIM dévoile le PlayBook, sa première tablette tactile
Apple veut faire entrer l'iPhone dans l'entreprise
Google à l'assaut de Microsoft Exchange


 

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale