Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Orange remet en cause son contrat avec Technicolor

Pressé par le temps, l'opérateur français revient sur un contrat accordé à Technicolor pour la fabrication du décodeur de la nouvelle Livebox.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Orange remet en cause son contrat avec Technicolor
Orange remet en cause son contrat avec Technicolor © D.R.

Douche froide pour Technicolor. Le quotidien Les Echos a révélé le 23 septembre que le groupe français (3,57 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2010, avec 17 858 collaborateurs) "est en passe d'être évincé du marché de la future Livebox Orange de France Télécom."

L'information a été confirmée quelques heures plus tard par l'intéressé. Il précise dans un communiqué qu'Orange a bel et bien l'intention "de mettre fin au projet de développement avec Technicolor de décodeurs nouvelle génération, compte tenu d’un décalage entre la durée de développement et la date de lancement envisagée."

En début d'année, l'ex-Thomson Multimédia avait emporté à l'arraché un contrat avec Orange pour fabriquer la partie décodeur numérique de la nouvelle Livebox. Ce contrat lui avait échappé en 2007, au profit de Sagemcom, qui produit quant à lui - désormais aux côtés de l'équipementier chinois ZTE – une partie des modems-routeurs de cette "box."

Aucun retard toléré

Selon Les Echos, Technicolor aurait "connu d'importantes défaillances dans sa chaîne de développement" l'empêchant de respecter les délais. Une situation que l'opérateur lui aurait d'autant moins pardonné "qu'il avait décidé d'avancer la date de sortie de son nouveau décodeur", notamment pour réagir "à l'offensive de Free dans les box et dans le mobile à partir de l'an prochain."

En interne, on précise que les retards se sont uniquement accumulés sur la partie liée au développement du produit. Et non sur la fabrication, susceptible d'être déléguée ultérieurement à l'usine d'Angers.

Aucune information n'a pour l'heure filtré sur le remplaçant de Technicolor pour la fabrication du décodeur. Sagemcom et ZTE, déjà dans la place, pourraient être candidats, de même que d'autres grands constructeurs. Récemment, Samsung Electronics a par exemple remporté un contrat avec Bouygues Telecom pour la fabrication de la Bbox.

France Télécom reste muet sur le choix de son futur partenaire. Mais il ne semble pas rancunier : une porte-parole affirme que "la fin de ce contrat ne préjuge en rien de coopérations futures avec Technicolor."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.