Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

TSMC enterre son rêve dans les panneaux solaires

Le fondeur taïwanais de semiconducteurs TSMC se retire du conseil d’administration de Motech, l’un des principaux fabricants de cellules photovoltaïques à Taïwan, mettant fin à son rêve de diversification dans les panneaux solaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

TSMC enterre son rêve dans les panneaux solaires
Les panneaux solaires ont déçu TSMC © Soprema

Le solaire, c’est fini pour TSMC. Selon Focus Taiwan, le fondeur taïwanais de semiconducteurs a décidé de se retirer du conseil d’administration de Motech Industries, l’un des acteurs majeurs des cellules photovoltaïques dans l’ile. Le retrait sera effectif lors de l’assemblée générale des actionnaires de cette entreprise le 13 juin 2016.

 

TSMC détient encore 12% du capital de Moltech Industries

TSMC dispose aujourd’hui de deux membres au conseil d’administration de Motech Industries. Son désengagement traduit sa volonté de sortir au plus vite des panneaux photovoltaïques, enterrant son rêve de diversification dans le solaire. Il détient encore 12% du capital de l’entreprise. Une part dont il devrait se libérer prochainement, selon Focus Taïwan.

 

Spécialisé dans les services de fabrication de puces électroniques, TSMC rêvait d’aller au-delà de la sous-traitance en développant ses propres produits électroniques. Pour cela, il a misé sur les cellules photovoltaïques et les LED. Deux technologies promises alors à un fort développement. Il a créé en 2009 des divisions dédiées à ces activités.

 

La diversification n'a pas tenu ses promesses

Effondrement des prix, concurrence chinoise, demande moins forte que prévue… Ces marchés n’ont pas tenu leurs promesses. TSMC s’est désengagé des LED au profit de son compatriote Epistar en janvier 2015 et fermé sa propre division solaire en août 2015. Il ne lui reste plus qu’à solder sa participation dans Motech. C’est quasiment fait maintenant.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.