Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Paris Fintech Forum] Qover, la plateforme belge d'insurance-as-a-service, accélère son développement en France

A l'occasion du Paris Fintech Forum, organisé les 29 et 30 janvier au Palais Brongniart, à Paris, l’insurtech belge Qover a annoncé qu'elle s’implantait officiellement en France. La start-up, qui propose des produits d’assurance complémentaires et à la demande, vise le marché des freelances, qui compte déjà plus de la moitié de ses utilisateurs dans l'Hexagone.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qover, la plateforme belge d'insurance-as-a-service, accélère son développement en France
Nicolas Vincent (à g.), Country Manager de Qover, dirigera le développement de l’activité en France avec Jean-Charles Velge, co-fondateur de l'insurtech (à dr.). © Dieter Telemans

L’insurtech belge Qover a le vent en poupe. Forte de ses 400% de croissance annuelle en 2018, la start-up, qui propose des produits d’assurance numériques aisément intégrables, a annoncé, à l’occasion du Paris Fintech Forum, qu’elle accélère son développement sur le marché français. La société, qui compte déjà plus de la moitié de ses 20 000 utilisateurs en France, ouvrira dans les prochaines semaines un bureau à Paris et prévoit de recruter une dizaine de collaborateurs spécialisés dans le développement commercial, le marketing et l’assurance d’ici fin 2019.

 

Des produits d'assurance sur mesure 

Via sa plateforme de type "Insurance-As-A-Service", qui s’intègre facilement aux plateformes digitales de ses clients via son API ou en marque blanche, Qover propose des produits d’assurance numériques complémentaires et à la demande selon deux modèles. "Soit la plateforme cliente use de ces solutions pour élargir le panel de services qu’elle vend à ses propres clients. La souscription, contractée par le client, est alors individuelle. Soit la plateforme cliente souscrit elle-même à une assurance groupe afin d’en faire bénéficier tout ou partie de sa base utilisateurs. Dans tous les cas, on joue le rôle de l’assureur, sauf qu’on externalise le risque, porté par d’autres assureurs comme Lloyd’s of London, XL Calin, Munich Re ou, en France, La Parisienne assurance", explique Nicolas Vincent, CCO de Qover.

 

La solution a déjà séduit le groupe de presse allemand Axel Springer et la plateforme de crédit en ligne espagnole Creditea. Depuis 2018, la start-up est également le partenaire assurantiel de Deliveroo. La plateforme de livraison de repas à domicile, désireuse de couvrir ses coursiers en responsabilité civile, cherchait une assurance ultra-ciblée et flexible répondant aux besoins d’une économie en constante évolution. "Qover lui a permis, moyennant une tarification à l’heure, d’assurer ses livreurs du moment où ils se connectent à l’application Deliveroo jusqu’à une heure après la déconnexion, détaille Nicolas Vincent. Et ce dans différents pays."

 

Viser le marché français des freelances

A l’heure où les indépendants représentent entre 20 % et 30 % de la population active française (près d’1,8 million de personnes), "nous nous réjouissons de l’expansion de nos activités en France, où le nombre de travailleurs indépendants augmente bien plus vite que la moyenne européenne", se félicite Jean-Charles Velge, co-fondateur de Qover. La start-up, qui propose déjà certains produits dédiés aux freelances comme une garantie de loyers impayés ou une garantie de revenus en cas d’accident… entend encore étoffer son bouquet d’offres. "Nous sommes en train de développer toute une série de produits pour la France, spécialement adressés à cette catégorie de travailleurs", annonce le responsable.

 

En s’installant de plain-pied dans le marché français, terreau de l’économie du partage, la jeune pousse belge espère conquérir de nouveaux clients comme Blablacar, Meero ou encore Malt. D'autant que son expérience auprès de Deliveroo qui lui a simultanément ouvert les marchés espagnol, irlandais, italien et néerlandais, "Qover a montré qu’elle était capable de déployer rapidement des solutions pan-européennes", souligne Jean-Charles Velge.

 

Aujourd’hui, depuis ses bureaux situés en Belgique, au Royaume-Uni et bientôt en France, la start-up couvre les Pays-Bas, l’Irlande, le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la France, la Belgique et le Royaume-Uni. Elle prévoit une croissance de 200 % en France en 2019 avec plus de 50 000 particuliers assurés d’ici à la fin de l’année, selon ses fondateurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale