Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A Roissy, ADP teste le transport du fret par des véhicules électriques autonomes

Le groupe ADP, en partenariat avec Air France KLM, expérimente les véhicules autonomes de la start-up Orok pour le transport des conteneurs de fret dans les entrepôts.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A Roissy, ADP teste le transport du fret par des véhicules électriques autonomes
A Roissy, ADP teste le transport du fret par des véhicules électriques autonomes © CYPRESS

Le groupe ADP teste une nouvelle solution pour le transport du fret sur le tarmac. Depuis le mois d'août, en partenariat avec Air France KLM Martinair Cargo, l'entité du groupe Air France KLM dédiée au fret aérien, il expérimente des véhicules électriques autonomes à l'aéroport Paris Charles de Gaulle. Ces derniers sont conçus par la start-up Orok, lauréate d'un challenge d'innovation organisé en 2020 par ADP pour son activité cargo. L'objectif est d'optimiser et de décarboner les opérations au sol, autour des avions.

Remplacer les tracteurs et les remorques
Les véhicules d'Orok sont équipés d'un système GPS et de nombreux capteurs, et sont supervisés par un serveur doté d'une intelligence artificielle. Ils accèdent aux zones de chargement et déchargement proche des avions, et sont capables de transporter 1,5 tonne (entre 30 et 40 valises, des conteneurs à bagage ou des palettes chargées). Le but est de remplacer les tracteurs et les remorques utilisés habituellement dans les zones de fret et les centres de tri des bagages.

Dans un communiqué, ADP explique que les tests consistent, dans un premier temps, à transporter des conteneurs avions vides entre deux zones de l'entrepôt au moyen d'un premier prototype. Ils évolueront ensuite progressivement avec l'utilisation d'une nouvelle génération de véhicules plus performants".

Réduire les accidents et accélérer le transport
Le groupe estime que les véhicules autonomes pourraient permettre de réduire les accidents, d'acheminer les bagages et le fret plus rapidement, et de réduire les besoins de surface pour manœuvrer. "La technologie autonome est très prometteuse et elle peut nous aider à transformer nos process tout en contribuant à accélérer la transition environnementale de nos opérations au sol", commente Edward Arkwright, directeur général exécutif du groupe ADP.

La zone de fret de l'aéroport de Roissy, qui fonctionne 24h/24 et 7 jours sur 7, dispose d'une  capacité annuelle de traitement de 3,6 millions de tonnes et de 79 points de stationnement avion dédiés au cargo.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.