Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Altice propose à Vivendi de lui racheter les 20% du capital de Numericable-SFR qu'il détient

Actus Reuters Vivendi a annoncé le 17 février avoir reçu du groupe Altice et de sa filiale Numericable-SFR une offre ferme en vue de l'acquisition de sa part de 20% dans Numericable-SFR, pour un prix par action de 40 euros représentant un montant total d'environ 3,9 milliards d'euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Vivendi pourrait quitter le capital de SFR-Numericable, un an après avoir décidé de vendre l'opérateur mobile à Altice. Ce dernier lui propose de racheter les actions qu'il détient dans le nouvel ensemble, soit 20% du capital, au prix de 40 euros par action. Vivendi pourrait donc recevoir près de 4 milliards d'euros.

L'acquisition serait réalisée pour moitié par Numericable-SFR, dans le cadre d'un programme de rachat d'actions soumis au vote d'une Assemblée générale de ses actionnaires, assorti d'un paiement comptant, et pour moitié par Altice France, avec un paiement au plus tard le 7 avril 2016, portant intérêt annuel de 3,8% et assorti d'une garantie bancaire à première demande.

Cette transaction mettrait fin aux accords antérieurs et aux discussions sur les ajustements de prix et se traduirait pour Vivendi par l'encaissement définitif de 17 milliards d'euros environ, après financement de l'acquisition de Virgin à hauteur de 200 millions d'euros.

réponse dans les prochains jours

Le Directoire de Vivendi examinera cette offre dans les prochains jours et le Conseil de surveillance décidera des suites à y donner lors de sa réunion du 27 février.

Le groupe de médias avait annoncé fin novembre 2014 avoir finalisé la vente de l'opérateur télécoms SFR au câblo-opérateur Numericable pour un montant d'environ 13,2 milliards d'euros, une opération à l'issue de laquelle le groupe de médias avait conservé une participation de 20% dans le nouvel ensemble Numéricable-SFR.

Avec Reuters (Alexandre Boksenbaum-Granier, Jean-Michel Bélot)
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media