Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Audi veut connecter ses véhicules électriques aux smart grids

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le constructeur allemand Audi participe à un projet de recherche autour des smart grids, l’Audi Smart Energy Network, en Allemagne et en Suisse. Le constructeur veut devenir un acteur du stockage d’énergie domestique à l’image de Tesla.

Audi veut connecter ses véhicules électriques aux smart grids
Audi veut connecter ses véhicules électriques aux smart grids © Audi

Tesla, BMW, Renault, Nissan, Daimler, Honda… Tous les constructeurs automobiles – ou presque – s’intéressent au marché du stockage d’énergie domestique. Ils veulent ainsi trouver un nouveau débouché à leurs technologies de batteries pour véhicules électriques. Certains commercialisent déjà des unités de stockage pour des maisons équipées des panneaux solaires (le Powerwall de Tesla, le xStorage de Nissan, par exemple), d’autres s’apprêtent à le faire ou explorent le potentiel de cette technologie.

 

Audi veut créer une "centrale électrique virtuelle" à l'échelle d'un foyer

Audi propose à ses clients un système de recharge rapide à installer chez soi (l’Audi Wallbox) mais pas de stockage. Cela pourrait changer : la marque participe à un projet de recherche avec la start-up suisse Ampard sur la création des "Smart energy networks". L’idée est de créer des réseaux électriques intelligents à l’échelle d’une maison en reliant des panneaux photovoltaïques, des accumulateurs statiques et un véhicule électrique (qui peut jouer le rôle de batterie en cas de besoin). Le logiciel créé par Ampard permet de créer des sortes de "centrales électriques virtuelles" en permettant une gestion intelligente du réseau ainsi créé en fonction de l’offre et de la demande d’énergie, en temps réel mais aussi de manière prédictive

 

"Des dispositifs de stockage connectés dans les foyers contribuent à l’équilibrage du réseau. En d’autres termes, ils compensent les fluctuations existantes entre la production et la consommation d’électricité, stabilisant ainsi la fréquence du réseau en stockant temporairement et dans un délai très court de petites quantités d’énergie dans des unités statiques", décrit la marque, ce qui a pour effet d’optimiser la consommation interne du foyer. Audi veut aussi faire communiquer ses "smart energy networks" avec l’extérieur, donc avec le réseau électrique, pour faire contribuer les foyers à l’équilibrage de l’ensemble du réseau.

 

tests en allemagne et en suisse

Audi et Ampard testent ces technologies dans leurs fiefs respectifs d’Ingolstadt (en Bavière) et de Zurich (Suisse), mais n’indiquent pas le nombre de foyers-tests ni la durée de l’expérimentation. Au dernier salon de Francfort, le japonais Honda avait annoncé sa participation à un projet de recherche similaire, Smile, mené dans l’ouest de la France, qui explore aussi les liens entre véhicules électriques et smart grids.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale