Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bouygues Telecom investit dans Xaalys, une néobanque à destination des adolescents

Levée de fonds Bouygues Telecom investit dans Xaalys, une néobanque à destination des adolescents. S'il assure ne pas vouloir utiliser Xaalys pour se lancer dans la banque, l'opérateur de télécoms fait tout de même son entrée dans ce secteur à travers le fonds Bouygues Telecom Initiative.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bouygues Telecom investit dans Xaalys, une néobanque à destination des adolescents
Bouygues Telecom investit dans Xaalys, une néobanque à destination des adolescents © Xaalys

Bouygues Telecom fait ses premiers pas dans la banque. L'opérateur de télécoms a annoncé jeudi 21 novembre 2019 investir dans Xaalys, une néobanque dédiée aux jeunes, via sa filiale dédiée aux start-up. Le montant de l'investissement de Bouygues Telecom Initiatives ainsi que celui de la levée de fonds de Xaalys ne sont pas précisés.

 

12 000 utilisateurs

La jeune pousse fondée en 2017 souhaite "aider les adolescents à devenir autonome financièrement", selon sa fondatrice et CEO Diana Brondel. Xaalys propose aux jeunes de 12 à 17 ans d'ouvrir un compte en banque à leur nom, de disposer d'un IBAN et d'une carte de paiement. En parallèle, la start-up fournit deux applications. L'une, à destination des adolescents, leur permet de suivre leurs dépenses, créer une cagnotte et recevoir du contenu ludique d'éducation financière. L'autre, à destination des parents, leurs permet de suivre les dépenses de leur enfant, communiquer avec lui ou encore bloquer son compte.

 

Le montant de la souscription s'élève à 2,99 euros par mois auxquels s'ajoutent 10 euros à l'ouverture du compte. Xaalys, qui commercialise son offre depuis avril, assure avoir déjà 12 000 utilisateurs ayant en moyenne 14 ans, mais la start-up ne précise pas le nombre d'utilisateurs actifs. La jeune pousse emploie 13 salariés, dont une partie de ses équipes à Dakar. Ce tour de table doit lui permettre de ré-internaliser ses équipes et de lancer une nouvelle version de son application début 2020.

 

Découvrir le monde de la fintech

La participation de Bouygues Telecom à cette levée de fonds fait "beaucoup de sens", assure Diana Brondel. Xaalys ambitionne de "s'interfacer avec l'arrivée du premier smartphone de l'enfant, vers 10-12 ans, pour l'accompagner à devenir autonome financièrement", ajoute-t-elle. Si aucun contrat commercial n'a pour l'instant été conclu entre Bouygues Telecom et Xaalys, des synergies sont visibles. D'une part, Bouygues Telecom commercialise des smartphones qui pourraient contenir nativement l'application de Xaalys. D'autre part, l'opérateur de télécoms pourrait proposer des offres d'abonnement à destination des familles intégrant l'ouverture d'un compte chez Xaalys, ainsi que la souscription mensuelle.

 

"Bouygues Telecom ne va pas utiliser Xaalys pour se lancer dans la banque", assure Sylvain Goussot, directeur de l'innovation de Bouygues Telecom. La société indique ne pas vouloir suivre les pas d'Orange qui s'est lancé dans ce domaine avec sa nouvelle filiale Orange Bank. Toutefois, cet investissement permet à l'opérateur de télécoms de découvrir le monde de la fintech à travers un produit qui peut intéresser ses clients. Sans compter qu'en devenant majeurs, les jeunes clients de Xaalys auront besoin d'une nouvelle banque... Une incursion dans le secteur bancaire qui est donc à suivre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media