HaptX lève 12 millions de dollars pour développer la prochaine génération de ses gants haptiques

La start-up HaptX passe à la vitesse supérieure. Elle vient de lever 12 millions de dollars pour mettre au point la prochaine génération de ses gants haptiques pour la réalité virtuelle et la télérobotique. Ce nouveau modèle sera conçu avec l'aide d'Advanced Input Systems, un intégrateur spécialisé, et aura vocation à être commercialisé à grande échelle.

Partager
HaptX lève 12 millions de dollars pour développer la prochaine génération de ses gants haptiques

La start-up américaine HaptX, à l'origine d'un gant à retour haptique pour la réalité virtuelle, a annoncé une levée de fonds de 12 millions de dollars le 19 décembre 2019. On trouve parmi ses nouveaux investisseurs Mason Avenue Investments, Taylor Frigon Capital Partners, Upheaval Investments, Votiv Capital et Keiretsu Capital. Cette levée de "série A" porte le total des fonds levés par la jeune pousse à 19 millions de dollars depuis sa création en 2012. Le précédent tour de table avait eu lieu en 2016 et lui avait rapporté 5,8 millions de dollars.

Vers une commercialisation générale

Ces fonds serviront à développer la prochaine génération de gants HaptX. La levée s'accompagne d'ailleurs d'un partenariat stratégique avec Advanced Input Systems, un intégrateur spécialiste des interfaces homme-machine. Les deux entreprises travailleront ensemble sur le développement et la commercialisation des futurs produits HaptX.

Jake Rubin, fondateur et CEO de la start-up, indique par voie de communiqué que des dizaines de clients de grande envergure ont déjà mené des pilotes avec le kit de développement HaptX (sorti fin 2018), et qu'ils ont été couronnés de succès. Il veut désormais passer à la vitesse supérieure et industrialiser la production de ses gants.

Déjà plusieurs pilotes réussis auprès de gros clients

La particularité des gants HaptX est leur utilisation de 130 actuateurs microfluidiques pour donner des sensations de toucher réalistes à l'utilisateur, alors que les solutions haptiques traditionnelles se contentent généralement de fournir un retour d'effort par le biais d'un bras articulé. HaptX compte parmi ses clients le constructeur automobile Nissan, qui l'a testé pour valider des designs de cockpits automobiles en réalité virtuelle, ainsi que la start-up FundamentalVR, qui s'en sert pour la formation des chirurgiens.

Les gants sont aussi utilisés pour faire de la téléopération robotique, notamment par les entreprises All Nippon Airways, Tangible Research et Shadow Robot. Jeff Bezos, le fondateur et CEO d'Amazon, en a fait l'essai en juin 2019 lors de la conférence Amazon re:MARS. Il a semblé conquis par l'expérience, comme le montre la vidéo ci-dessus.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS