Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intel transforme IDF 2015 en cabinet de curiosités : capteurs 3D, puces à porter, robots araignées...

Pour sa conférence IDF 2015 à destination des développeurs, Intel a poursuivi son travail de fond sur l'Internet des objets. Le fondeur a mis en avant sa technologie de caméras 3D RealSense, notamment via un partenariat avec Google, et a réitéré ses ambitions pour les wearables. Seule annonce plus traditionnelle : les nouvelles mémoires de stockage Optane, jusqu'à 7 fois plus rapides que l'existant.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intel transforme IDF 2015 en cabinet de curiosités : capteurs 3D, puces à porter, robots araignées...
Intel transforme IDF 2015 en cabinet de curiosités : capteurs 3D, puces à porter, robots araignées... © Walden Kirsch

Pas d'annonces processeurs à la présentation d'ouverture de l'Intel Developer Forum (San Francisco) cette année ! Brian Krzanich, CEO d'Intel, a annoncé d'emblée que cet IDF 2015 serait placé sous le signe de l'innovation et des technologies "futuristes". Au menu : robots, internet des objets et spectacles déjantés.

 

Le fondeur a commencé par énoncer les trois principes clés de son innovation : la capacité pour les ordinateurs de "ressentir" plus de choses (comprendre "capter plus d'informations"), que cela soit visuel, auditif ou tactile ; le fait que les objets doivent être intelligents et connectés ; et la tendance qu'a l'informatique à devenir une extension de nous, en référence aux wearables (technologie à porter sur soi).

 

RealSense passe à la vitesse supérieure

Intel a d'abord présenté une nouvelle fonctionnalité, le "wake-on-voice", intégrée à sa dernière généraiton de processeurs. Un ingénieur en a fait la démonstration en sortant un ordinateur sous Windows 10 de son état de veille simplement en lui disant "Hey Cortana, wake up", puis en interagissant avec lui par commandes vocales. Mais c'est surtout la technologie RealSense, basée sur l'utilisation de caméras 3D, qui a été à l'honneur.

 

En plus des systèmes d'exploitation Windows et Android avec lesquels il était déjà compatible, RealSense fonctionne aussi désormais avec Mac OS X, Linux et ROS (un OS libre conçu pour la robotique), les moteurs 3D Unity et Unreal Engine 4, les formats de streaming vidéo XSplit et OBS, ainsi qu'avec d'autres outils comme Structure SDK, Scratch (langage de programmation développé par le MIT) ou encore OSVR (le standard open source pour la réalité virtuelle de Razer et Sensics).

La start-up Savioke a fait la démonstration sur scène d'un robot majordome baptisé Relay équipé de RealSense. Le fabricant d'accessoires pour gamers Razer a quant à lui annoncé un périphérique basé sur RealSense pour traquer les mouvements des joueurs en temps réel pour améliorer l'immersion. Intel sera de plus un sponsor de l'évènement Twitch Con (Twitch est le leader du streaming vidéo) qui se déroulera les 25 et 26 septembre.

 

Intel se joint au projet TANGO de google

L'une des collaborations les plus importantes de l'évènement était sans aucun doute celle annoncée avec le projet Tango de Google, qui travaille à la création d'appareils mobiles équipés de caméras 3D pour capturer des objets ou des environnements en 3D. RealSense se prête parfaitement à l'exercice, et Intel a annoncé la mise à disposition en fin d'année d'un smartphone Android (écran de 6 pouces) pour développeurs basé sur sa technologie.

 

Les wearables se mettent à la télé-réalité

Intel va collaborer avec le producteur Mark Burnett (United Artists Media Group) et Turner Broadcasting pour décliner son initiative "Make It Wearable" lancée l'année dernière en une émission de télé-réalité baptisée America's Greatest Makers, qui débutera au premier semestre 2016 et mettra en scène une compétition d'invention de technologies à porter sur soi (utilisant la puce Curie) avec à la clé un prix d'un million de dollars. La puce Curie sera au cœur de l'évènement.

 

Fossil dévoile ses wearables

Le groupe Fossil a présenté trois produits basés sur les technologies d'Intel, le résultat du partenariat annoncé en septembre dernier. Le premier est un bracelet connecté, le second une montre (traditionnelle) connectée et le dernier une véritable smartwatch tournant sous Android Wear. Peu d'informations ont été révélées sur les caractéristiques techniques de ces produits, mais la présentation a laissé apparaître une bande noire au bas de l'écran rond de la smartwatch, une limitation technique similaire à celle de la Moto 360 de Motorola. Leur sortie est prévue pour la fin d'année, en amont des fêtes.

 

Optane, une révolution pour le stockage des données

Annonce plus traditionnelle pour le fondeur, Intel a introduit une nouvelle marque, Optane, pour sa technologie de stockage 3D XPoint. Ce nouveau type de mémoire, qui sera disponible à la vente en 2016, offrira des performances en entrées/sorties par seconde jusqu'à 7,23 fois supérieures à celles de disques SSD classiques utilisant de la mémoire NAND. Les produits Optane seront aussi disponibles sous format DIMM (typiquement utilisé par les barrettes de mémoire vive) pour les data centers Xeon afin d'obtenir de meilleures performances.

 

Curie au coeur de la stratégie Internet des objets d'Intel

Le module Curie était également à l'honneur, avec l'annonce d'une nouvelle plate-forme logicielle dédiée incluant la gestion du hardware, firmware et software pour faciliter le développement. D'après Intel, 252 000 développeurs utilisent déjà ses solutions pour l'internet des objets.

 

Des démonstrations de plusieurs utilisations possibles ont eu lieu sur scène, notamment via une séance de BMX qui a vu un sportif sauter d'une rampe au-dessus de Brian Krzanich. L'intégration de modules Curie dans la selle et le guidon des vélos permet d'enregistrer de nombreuses données sur chaque session (vitesse, rotation, hauteur des sauts, angle d'impact au sol...) pour mieux s'entrainer.

 

Intel a aussi dévoilé des bracelets dédiés au monde de l'entreprise, permettant de déverrouiller l'accès à un ordinateur de manière transparente, par simple proximité, et ne requérant un mot de passe que lorsque le bracelet est ôté du poignet. Autres annonces : la technologie d'Intel de sécurisation des objets connectés, baptisée Enhanced Privacy Identification (EPID), sera implémentée par Atmel et Microchip. Intel a par ailleurs affiché ses ambitions pour la 5G : ne pas seulement être présent dans les modems, mais aussi dans l'infrastructure.

La conférence s'est terminée sur un retour des "Spiderbots" (robots araignées) chers à Brian Krzanich, déjà présents dans les précédents évènements, cette fois accompagnés de leur reine, "Big Mama".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale