Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La néobanque brésilienne Nubank lève 400 millions de dollars

Vu ailleurs Levée de fonds La fintech brésilienne Nubank lève 400 millions de dollars pour poursuivre son développement sur son marché domestique, mais également en Colombie et au Mexique. Elle revendique 34 millions de clients et se hisse au quatrième rang des institutions financières d'Amérique latine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La néobanque brésilienne Nubank lève 400 millions de dollars
La néobanque brésilienne Nubank lève 400 millions de dollars © Nubank

Levée record pour la pépite du Brésil Nubank. Elle a annoncé ce 28 janvier avoir bouclé une levée de fonds en série G. Ce tour de table, mené par le GIC de Singapour, Whale Rock et Invesco comprend également la participation de Tencent, Dragoneer, Ribbit Capital et Sequoia.

Elle porte le financement de la start-up brésilienne à 1,2 milliard de dollars et sa valorisation totale à 25 milliards de dollars, contre 10 milliards de dollars en 2019, rappelle TechCrunch. Ce nouveau financement doit lui permettre d’étoffer ses opérations sur et ses offres de produits

Une offre conçue pour la population non bancarisée
Néobanque créé en 2013 à Sao Paulo sous le nom de Nu Pagamentos, Nubank a été lancée par l’entrepreneur colombien David Velez, ancien étudiant de Stanford et passé par Sequoia. Elle a commencé par lancer une offre de cartes de crédit avant de déployer des services bancaires complets et uniquement en ligne. Son succès est selon son concepteur profondément lié aux files d’attentes très fréquentes devant les agences bancaires brésiliennes, ainsi qu’aux frais élevés pratiqués par les acteurs traditionnels.

L'entreprise vise notamment la population non bancarisée, soit des millions de Brésiliens ignorés par les mastodontes du secteur bancaire. Elle propose également des solutions de crédit, une carte de débit, des programmes de fidélité et un compte épargne. "Nubank est née avec la conviction que les gens méritaient de meilleurs services financiers plus transparents et plus humains, qui leur permettraient de contrôler leur argent et leur avenir, explique David Velez, cité par TechCrunch. Nous avons commencé il y a sept ans au Brésil, pays avec l'un des secteurs bancaires les plus concentrés au monde, et nous avons pu libérer des millions de personnes de la bureaucratie et de la douleur".

34 millions de clients en 2020 
La néobanque a visiblement profité d’un effet Covid-19. Elle est passée de 12 millions de clients en 2019 à 34 millions en 2020, avec des pics à 41 000 nouveaux clients par jour en septembre dernier, et uniquement grâce au bouche-à-oreille, selon son fondateur.

Nubank est également disponible en Colombie et au Mexique. Cette nouvelle évaluation la hisse au quatrième rang des institutions financières d'Amérique latine et la plus grande banque numérique au monde en nombre de clients et de téléchargements d'application hors Asie. Elle avait levé 400 millions de dollars en 2019.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.