La néobanque N26 lève 160 millions de dollars pour s'attaquer aux marchés britannique et américain

La banque mobile allemande N26 officialise un important tour de table mené par le géant chinois du numérique Tencent (propriétaire de WeChat) et du fonds Allianz X, détenu par l'assureur allemand. 

Partager
La néobanque N26 lève 160 millions de dollars pour s'attaquer aux marchés britannique et américain
La banque mobile allemande a été créée en 2013 par Valentin Stalf (à droite) et Maximilian Tayenthal (à gauche). La version commerciale du produit a été lancée en 2015.

Sacré coup d'accélérateur pour N26. La néobanque allemande officialise, ce mardi 20 mars 2018, une importante levée de fonds de 160 millions de dollars (environ 130 millions d'euros). Le tour de table a été mené par Allianz X, le fonds de l'assureur allemand dédié aux start-up innovantes, et le géant de la tech chinoise Tencent, qui détient entre autres la très populaire application WeChat. "Cette levée représente la plus grande levée de fonds (hors introduction en Bourse) pour une fintech en Allemagne, et l'une des plus importantes en Europe", se targue la banque mobile dans un communiqué de presse.

850 000 clients en Europe

Fondée en 2013 et opérationnelle depuis janvier 2015, N26 a développé une banque mobile centrée sur l'expérience utilisateur. Aujourd'hui, elle revendique plus de 850 000 clients à l'échelle européenne. En janvier dernier, elle affirmait avoir franchi le cap des 200 000 clients français. N26 assure avoir déjà traité plus de 9 milliards d’euros de volume de transactions à ce jour et s’attend à dépasser les 13 milliards rien qu’en 2018.

La néobanque, qui enregistre en moyenne 2000 nouveaux clients par jour, ne communique pas, en revanche, sur le nombre de clients payants. Pour rappel, N26 commercialise son offre bancaire à travers trois formules : N26 Standard avec un compte gratuit, N26 Black pour 5,90 euros/mois avec une assurance et des garanties supplémentaires (protection de portable, extension de garanties, etc.) et N26 Métal pour 14,90 par mois.

Royaume-Uni, Etats-Unis et IA

Grâce à ce nouveau tour de table, N26 entend accélérer son développement à l'international et notamment financer son déploiement sur les marchés britannique et américain prévu cette année. Objectif à moyen terme : atteindre les 5 millions de clients d'ici la fin 2020. Les fonds levés seront également alloués au développement de fonctionnalités basées sur des algorithmes d'intelligence artificielle.

Pour accélérer, N26 prévoit aussi de mettre l'accent sur la communication et de multiplier les partenariats avec d'autres fintechs grâce à son architecture APIsée. Elle entend enfin aller au-delà du marché grand public. "Nous avons dans les tuyaux une offre pour les entreprises", nous confiait Jérémie Rosselli, responsable de N26 pour la France.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS