Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La NSA aurait aussi massivement espionné la France, Jean-Marc Ayrault s'insurge

[ACTUALISÉ] - Selon Le Monde, qui cite des documents de l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine le 21 octobre, les services de renseignement outre-Atlantique auraient procédé à des surveillances téléphoniques massives sur les Français. Suite à ces révélations, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault demande des comptes à Washington.
mis à jour le 21 octobre 2013 à 14H18
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La NSA aurait aussi massivement espionné la France, Jean-Marc Ayrault s'insurge
La NSA aurait aussi massivement espionné la France, Jean-Marc Ayrault s'insurge © ekai - Flickr - C.C.

Actualisation : "Je suis profondement choqué (...). C'est invraisemblable qu'un pays allié comme les Etats-Unis puisse à ce point aller jusqu'à espionner autant de communications privées qui n'ont aucune justification stratégiques, aucune justification de défense nationale", a déclaré le Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 21 octobre suite aux révélations du Monde, rapporte l'AFP. Il exige de Washington "des réponses claires et justifiant les raisons pour lesquelles ces pratiques ont été utilisées et surtout en créant les conditions de la transparence pour qu'il y soit mis fin".

Après l'Allemagne, le Brésil et le Mexique, c'est au tour de la France de prendre connaissance de l'espionnage massif dont ses concitoyens font l'objet de la part de l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine.

Selon le site internet du journal Le Monde le 21 octobre, "la France a été tout autant ciblée et dispose aujourd'hui de preuves tangibles que ses intérêts sont quotidiennement visés". Citant des documents de la NSA, il affirme que "les communications téléphoniques des citoyens français sont, en effet, interceptées de façon massive".

Le journal se base sur des documents dévoilés en juin par l'ex-consultant de la NSA Edward Snowden, déjà évoqués par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel et le quotidien britannique The Guardian. Ces pièces "décrivent les techniques utilisées pour capter illégalement les secrets ou la simple vie privée des Français", assure Le Monde.

"Parmi les milliers de documents soustraits à la NSA par son ex-employé figure un graphique qui décrit l'ampleur des surveillances téléphoniques réalisées en France. On constate que sur une période de trente jours, du 10 décembre 2012 au 8 janvier 2013, 70,3 millions d'enregistrements de données téléphoniques des Français ont été effectués par la NSA", relate le site internet dans son article.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media