Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Leboncoin s'offre le groupe Argus

Le boncoin a annoncé ce lundi 7 octobre avoir finalisé l’acquisition de L’Argus. Un rachat qui permet au site de petites annonces entre particuliers de professionnaliser davantage son offre, et de mettre la main sur la Cote Argus, la célèbre solution d’estimation de valeur de véhicule d’occasion.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Leboncoin s'offre le groupe Argus
Alexandrine Breton des Loÿs (L'Argus) et Antoine Jouteau (leboncoin). © leboncoin

Mise à jour (07/10/2019) : Leboncoin Groupe a annoncé le 7 octobre avoir finalisé l’acquisition de l’Argus, permettant ainsi "la création de l’offre la plus étendue sur le marché des véhicules automobiles en France", selon le site de petites annonces entre particuliers. Propriété d’Adevinta, groupe international de places de marché coté à la bourse d’Oslo, il rachète selon cet accord la totalité du Groupe L’Argus, spécialiste français des services aux professionnels de l’automobile. Leboncoin Groupe "s’attachera à développer les activités de l’Argus, en concordance avec ses objectifs et ceux du Groupe Adevinta, notamment en accélérant sur la digitalisation et un développement international optimisé", précise la société.

 

Olivier Flavier, qui avait rejoint leboncoin Groupe en 2016, est nommé au poste de Directeur Général du Groupe l’Argus. Les  270 collaborateurs de L’Argus – basés à Paris, Nantes, Toulouse et Casablanca, au Maroc conservent leurs sites actuels. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué. 

 

 

Un CA annuel de 45 millions d’euros

"Ce rapprochement permettra de créer l’offre la plus étendue sur le marché des véhicules automobiles", explique leboncoin dans un communiqué. Leboncoin Groupe s’attachera à développer les activités de l’Argus, en concordance avec ses objectifs et ceux du Groupe Adevinta, notamment en accélérant la digitalisation et un développement international optimisé", poursuit-il.

 

Créé en 1927, L’Argus propose un ensemble de produits et services pour accompagner les professionnels du marché automobile (constructeurs, distributeurs, marchands, enchéristes…). Depuis sa création, le groupe s’est diversifié et couvre désormais l’ensemble des besoins du secteur. Rentable, l’Argus affiche un chiffre d’affaires annuel de 45 millions d’euros. Il est notamment célèbre, tant auprès des professionnels que des particuliers, pour sa solution d’estimation de valeur des véhicules d’occasion, connue sous l'appellation "la Cote Argus", qui est utilisée par 90% des concessionnaires en France. 

 

Le secteur de l’’automobile est particulièrement stratégique pour leboncoin, qui a déjà racheté par ailleurs Paycar, solution de paiement entre particuliers pour l’achat de véhicules d’occasion, en juin dernier. "9 professionnels de la voiture sur 10 présents [sont] chez nous, rappelle Antoine Jouteau, Directeur Général Leboncoin Groupe. Le groupe L’Argus a des expertises complémentaires de la nôtre, avec des outils de valorisation notamment. La mutualisation de nos connaissances du secteur, de nos données et de nos puissances respectives sera un atout important pour les professionnels qui auront ainsi toutes les clés pour optimiser leur efficacité, à tous les échelons de la chaîne de valeur".

 

Compléter les briques technologiques

Les données dont dispose Leboncoin, notamment sur le comportement et les attentes des acheteurs, pourraient permettre à L'Argus de proposer des contenus pertinents aux professionnels du secteur. Cette brique de professionnalisation va permettre à la plate-forme d’intégrer un certain nombre de produits et services destinés aux professionnels. Une stratégie déjà éprouvée par Leboncoin sur le marché de l’immobilier avec le rachat d'AVendreALouer en 2017 puis de celui de Videdressing en 2018.

 

L’emploi, le tourisme et l’automobile demeurent par ailleurs les grandes priorités du site de petites annonces entre particuliers, qui mène une stratégie d'acquisition opportuniste. "Nous regardons d'autres acquisitions sur des marchés sur lesquels nous ne sommes pas ou sur de nouvelles briques technologiques", expliquait Antoine Jouteau à L'Usine Digitale il y a moins d'un an. D'autres opérations de ce type devraient suivre dans les mois qui viennent. Reste à savoir le business model qui résultera de cette opération. L'ensemble des services de L'Argus sont payants.

 

Leboncoin, qui fonctionne sur un modèle freemium, prélève pour sa part une commission sur les transactions sur les locations saisonnières, et ce depuis 2019. Une petite révolution qui contribue, au même titre que l'arrivée de briques de paiement et de livraison, à le transformer en véritable site e-commerce.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media