Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les smartphones sous Firefox OS, c'est fini !

Aveu d'échec pour Mozilla. Son système d'exploitation mobile, Firefox OS, n'a pas su convaincre. L'éditeur tourne la page et va se recentrer sur son cœur de métier : la navigation web. Il sort dans le même temps Focus, une application mobile destinée à protéger les internautes des abus de leurs données personnelles.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les smartphones sous Firefox OS, c'est fini !
Les smartphones sous Firefox OS, c'est fini ! © Mozilla

Mozilla a annoncé le 8 décembre lors de son évènement Mozlando (qui se déroule à Orlando, en Floride) qu'il va drastiquement réduire ses efforts concernant Firefox OS, son système d'exploitation mobile. La commercialisation par les opérateurs télécoms de smartphones équipés de cet OS va notamment cesser. Comme tous les projets de Mozilla, Firefox OS est voué à promouvoir une approche libre, le système d'exploitation et ses applications étant open source.

 

Mais les smartphones à bas prix utilisant Firefox OS n'ont jamais rencontré le succès escompté, pâtissant d'une arrivée tardive sur le marché, d'un écosystème d'applications très limité et d'une concurrence accrue des appareils Android et Windows sur le segment de l'entrée de gamme. Ses applications web, développées en HTML5, n'ont pas su faire la différence. Malgré cette annonce, l'éditeur à but non lucratif ne s'interdit pas de continuer à expérimenter sur des appareils connectés à l'avenir.

 

Recentrage sur la navigation web

L'annonce survient dans un contexte de repositionnement pour Mozilla. L'éditeur cherche également à se séparer de son client email Thunderbird, et vient de lancer Focus, une application iOS conçue pour bloquer les contenus (notamment publicitaires) représentant un risque pour la vie privée des internautes.

 

Il a également mis un terme le 4 décembre à son expérimentation sur les vignettes publicitaires, qui étaient présentes sur la page d'accueil du navigateur depuis quelques mois. Celles-ci avaient été mises en place entre autres pour renforcer le financement de Mozilla, qui dépend majoritairement de partenariats avec les éditeurs de moteurs de recherche. Il était jusqu'à cette année assuré par Google, qui payait pour faire en sorte que son moteur de recherche soit le choix de Firefox par défaut. Mais ce partenariat a pris fin en 2014, remplacé par Yahoo!, Baidu (en Chine) ou Yandex (en Russie).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale