Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Mimbus accélère à l'international grâce à ses outils d'apprentissage industriel en réalité virtuelle

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up toulousaine Mimbus développe toute une gamme de solutions pour la formation aux métiers manuels industriels, basées sur la simulation. Elle muscle sa dynamique commerciale à l'international et s'implante à Chicago.

Mimbus accélère à l'international grâce à ses outils d'apprentissage industriel en réalité virtuelle
Mimbus accélère à l'international grâce à ses outils d'apprentissage industriel en réalité virtuelle © DR

L'année 2018 démarre très fort pour Mimbus et ses simulateurs dédiés à l'apprentissage de gestes industriels. La société vient de signer un accord de partenariat pour déployer ses solutions de formations virtuelles sur une plate-forme Zspace. Elle boucle une levée de fonds de 600 000 euros et ouvre une antenne à Chicago.

 

la réalité virtuelle pour apprendre les métiers industriels

Depuis quelques années, Mimbus, basée à Saint-Jean, dans la proche agglomération toulousaine, cherche à révolutionner la formation professionnelle aux métiers industriels, grâce au développement d'une nouvelle génération de simulateurs, associant la réalité virtuelle, la capture de mouvements et l'apprentissage virtuel.

 

C'est initialement au sein d'une équipe du groupe d'ingénierie CS que le projet est né avec un premier simulateur dédié à la formation des soudeurs. L'idée est de transposer une approche récréative de jeu video pour former des soudeurs de façon plus rapide, plus sûre et plus ludique. L'apprenant est mis en situation sur un vrai poste de travail avec une torche à souder, inerte, mais équipée de capteurs qui permettent de suivre ses gestes en temps réel, grâce à une vision 3D restituée sur un écran, de les évaluer et de l'aider dans l'acquisition de bonnes pratiques. Laurent Da Dalto, docteur en informatique, qui travaille alors sur le projet, obtient un accord d'exploitation du produit et quitte son employeur pour se lancer dans la création d'entreprise. C'est la naissance de Mimbus, en 2011. Depuis, le produit pour l'apprentissage de la soudure, baptisé Wave, a fait son chemin et le catalogue de Mimbus s'est enrichi de toute une gamme de solutions de formation par simulation virtuelle.

 

Des centres de formation et de grands industriels comme clients

Peintres, menuisiers, opérateurs de scierie, techniciens de maintenance ou électriciens... Mimbus propose des solutions de formation adaptées à plus d'une vingtaine de métiers de l'industrie. Sur certaines solutions, la société intègre aussi de la réalité augmentée. Depuis peu, Mimbus a également fait évoluer son offre commerciale avec Virtual Indus, une salle virtuelle de formation multimétiers. Plusieurs centres Afpa et plus d'une quarantaine de CFA et de lycées professionnels ont déjà adopté ses produits. « Nous avons aussi signé des contrats avec plusieurs grands groupes industriels, qui disposent de leur propres centres de formation, dont Fiat, Caterpillar ou BASF », précise Laurent Da Dalto.

 

Cap sur l'international

Dans la foulée, via un réseau d'une trentaine de revendeurs, Mimbus exporte ses produits un peu partout en Europe (Hongrie, Pologne, Roumanie, Grande-Bretagne, Espagne, Allemagne...), mais aussi en Asie et aux Etats-Unis, où les ventes devraient s'accélérer via la nouvelle implantation sur Chicago. Une dynamique commerciale soutenue par le conseil régional Occitanie qui vient d'accorder une aide de 100 000 euros à la start-up, dans le cadre d'un contrat Export, pour muscler son service export, organiser des missions de prospection, ou encore, participer à des salons professionnels.

 

En parallèle, Mimbus est en phase finale d'une levée de fonds de 600 000 euros, auprès d'Impact Partenaires, un fonds à vocation sociale.De quoi accélérer à l'international, mais aussi poursuivre le développement de nouveaux modules métiers et intégrer de nouvelles fonctionnalités dans ses produits. Un projet est notamment engagé au côté de l'Irit (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse) pour intégrer une coucge d'intelligence artificielle dans un outil de pilotage des simulateurs et de suivi des formations.

 

2 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018

Avec un effectif de 14 salariés, Mimbus a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros, dont 56% ont été réalisés à l'exportation. La société, dont l'effectif devrait être porté à 21 salariés d'ici un an, table sur un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros pour 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale