Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nexity devient l'actionnaire majoritaire du groupe BAP, spécilaliste du coworking

Nexity prend la majorité du capital de groupe BAP, spécilaliste du coworking. Mais cela ne changera rien à la stratégie suivie, ni à la composition de l'équipe de direction, ont assuré les dirigeants du grand groupe et de la start-up qui a bien grandi.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nexity devient l'actionnaire majoritaire du groupe BAP, spécilaliste du coworking
Clément Alteresco reste actionnaire de Groupe BAP. Il continuera aussi à diriger l'entreprise. © Bureaux à partager

54 % du capital, on n'en saura pas beaucoup plus, l'heure n'étant pas aux détails, répondait d'une même voix (ou presque) Véronique Bédague, directrice générale adjointe de Nexity et Clément Alteresco, fondateur et dirigeant de groupe BAP. C'est la proportion du capital de la start-up prise par le groupe immobilier, sans que l'on sache si, à cette occasion, une augmentation de capital a eu lieu ou non. 

 

Gagnant gagnant

Les deux partenaires préféraient insister sur les synergies et les échanges de bons procédés qui allaient s'accélérer de cette façon. Pour Clément Alteresco, c'est l'accès facilité à un financement en cas de besoin. Nexity proposera à l'avenir en priorité à BAP les éventuelles demandes de ses clients pour des espaces en coworking. Plus que d'une opération financière, l'opération a des allures de création d'une nouvelle communauté entre les deux entreprises. Reste que la propriété change de mains, même si l'actuel dirigeant et actionnaire reste en place pour continuer la stratégie qu'il a menée depuis la création de l'entreprise il y a déjà 10 ans. 

 

Né dans le giron de FaberNovel, où travaillait encore Clément Alteresco, groupe BAP s'est vite émancipé. L'entité regroupe trois marques : Morning Coworking, consacré aux activités de coworking stricto sensu, bureauxapartager.com, un site d'offres d'espaces de travail et Link, un logiciel de gestion des espaces de coworking.

 

L'entreprise revendique aujourd'hui la gestion de 20 espaces devant WeWork (11 espaces) ou Nextdoor (8). Elle a connu une croissance régulière de son chiffre d'affaires en étant toujours rentable, insiste le fondateur. Et il entend continuer de cette façon, qui a séduit Nexity, puisque la dirigeante du groupe immobilier vantait le modèle frugal de BAP.

 

Nexity, un partenaire pour doubler la croissance

Ce dernier prévoit un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en 2022 avec 50 espaces de coworking. "Sans Nexity, nous n'aurions projeté que la moitié" précise Clément Alteresco. Pour cela, il s'appuie sur une prévision du marché du coworking qui, en 2024, représenterait entre 4 et 8 % de celui de l'immobilier en Ile-de-France, soit entre 1975 et 3542 milliers de mètres carrés. 

 

Car ce qui semblait n'être au début qu'un besoin réservé aux bobos des centre villes, indépendants, freelance et jeunes créateurs de start-up a pris de l'ampleur. Parmi les clients de Morning Coworking, on trouve depuis plusieurs années des PME, et plus récemment des ETI et des grands groupes, qui s'offrent des espaces pour des équipes ou des départements entiers. Parmi les clients, groupe BAP cite Casino, Air France ou encore le broker immobilier JLL. La dirigeante de Nexity fait la même observation mais côté demande. De plus en plus, explique-t-elle, les entreprises ne demandent pas tant des mètres carrés que des usages, des services. L'avantage du coworking est d'externaliser la gestion et d'éviter les contraintes réglementaires des baux traditionnels. 

 

Un atelier d'ébénisterie

C'est le modèle développé par les entreprises de coworking, qui ne louent pas que des mètres carrés mais aussi l'accès à des services, dont la gamme est plus ou moins étendue et proposent des contrats commerciaux au lieu des baux habituels. Ils sont plus faciles à rompre, plus flexibles, ce qui a d'abord intéressé les start-up soumises à de fort taux de croissance de leur activité et du nombre de salariés à héberger. Pour elles, la gestion immobilière était un casse-tête. 

 

Parmi les originalités du modèle de groupe Bap figure l'internalisation par l'entreprise d'un studio de design et de création. Reprenant régulièrement des lieux pour des durées très courtes, elle a développé un savoir-faire pour rénover et donner un air branché à des locaux en très peu de temps, le temps étant de l'argent. Elle possède un atelier de 150 mètres carré à l'est de paris où travaillent notamment ébénistes et électriciens.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media