Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Oppo et Vivo détrônent Lenovo et Xiaomi dans les smartphones, qui sont-ils ?

Deux marques chinoises, inconnues jusqu’ici en Occident, viennent de détrôner leurs compatriotes Lenovo et Xiaomi des quatrième et cinquième places mondiales dans les smartphones. Un chamboulement  qui illustre la volatilité des positions sur le marché, en dehors des leaders Samsung et Apple.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Oppo et Vivo détrônent Lenovo et Xiaomi dans les smartphones, qui sont-ils ?
Oppo et Vivo détrônent Lenovo et Xiaomi dans les smartphones, qui sont-ils ? © Xiaomi

Grande surprise dans les smartphones. Selon IDC, deux marques chinoises, jusqu’ici inconnue en Occident, font irruption dans le Top 5 mondial : Oppo à la quatrième place, derrière Samsung, Apple et Huawei, et Vivo à la cinquième place. Elles détrônent leurs compatriotes Lenovo et Xiaomi.

 

Progression des ventes à 3 chiffres

Sur un marché mondial qui n’a progressé que de 0,2% au premier trimestre 2016 à 335 millions d’unités, Oppo a écoulé 18,5 millions de smartphones, soit une progression météorique de 153,2 % par rapport au premier trimestre 2015, la plus forte dans le Top 5. La marque a démarré en 2011 en Chine avant de s’étendre en Asie dès 2012. L’international représente déjà 20% de ses ventes en volume. L’autre dragon Vivo affiche un bond tout aussi impressionnant de 123,8% en livrant 14,3 millions de smartphones, dont 90% en Chine. Comme Oppo, il a commencé en 2011.

 

Oppo et Vivo sont deux filiales de BBK Electronics, un groupe chinois d’électronique grand public basé à Canton. Elles bénéficient des synergies industrielles (approvisionnements, fabrication, logistique…) au sein du groupe tout en menant des stratégies marketing, ventes et produits distinctes. Leur ascension surprise dans le Top 5 mondial ne garantit pas leurs succès dans la durée.

 

Le défi de l'internationalisation

Selon IDC, seul Huawei est en train de réussir l’internationalisation de ses ventes, ce qui explique son maintien sur la troisième marche du podium, derrière Samsung et Apple. Pour les autres acteurs chinois, le défi de s’étendre au-delà de la Chine reste entier. C’est vrai pour Xiaomi, l’ancien dragon chinois des mobiles. C’est vrai aussi pour Oppo et Vivo.

 

Ce chamboulement n’est qu’un épisode de plus dans la bataille que les constructeurs se livrent pour les trois places du Top 5, en dehors de celles détenues par les deux leaders du marché : Samsung et Apple. Si la troisième place semble solidement tenue par Huawei, ce n’est pas encore le cas de la quatrième et cinquième, qui ne cessent pas de changer de mains. Et ceci risque de durer.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media