Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon et Google bloquent une législation anti drones commerciaux en Californie

Vu ailleurs Plusieurs entreprises du secteur high tech comme Amazon, GoPro et Google ont gagné une première bataille face au congrès californien : le gouverneur de l'Etat a censuré une loi qui rendait quasiment impossible le développement de drones commerciaux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon et Google bloquent une législation anti drones commerciaux en Californie
Amazon et Google bloquent une législation anti drones commerciaux en Californie © Amazon

Il reste beaucoup d'étapes, techniques et administratives, à franchir avant de voir des drones de livraison voler dans le ciel des Etats-Unis. 46 des 50 Etats américains planchent sur la mise à jour de leur arsenal législatif pour accélérer – ou ralentir – le développement d'une économie basée sur les drones commerciaux.

 

En Californie, au cœur de l'été, les deux chambres ont voté un texte – le projet de loi 142 – qui anéantissait les espoirs des entreprises high tech de faire voler des drones dans une optique commerciale. Le texte indiquait que le survol de propriétés privées, en dessous de 100 mètres, était interdit, sans le consentement explicite des propriétaires. Plusieurs entreprises, parmi lesquelles Google, Amazon et GoPro, ont mené un intense lobbying pour tenter de bloquer l'adoption de cette loi.

 

LES ÉLUS CALIFORNIENS ATTAQUENT, LA HIGH TECH RIPOSTE

Et selon le site Re/code, ils y sont parvenus : le gouverneur de l'Etat, Jerry Brown, a opposé son veto à la loi le 9 septembre. "Bien que la technologie des drones crée des nouveaux problèmes qui méritent un examen attentif, cette loi aurait pu exposer les dronistes amateurs et les opérateurs autorisés par la FAA à des risques juridiques", explique-t-il.

 

Ce n'est pas la première fois que les géants de l'internet font pression sur ce sujet. Amazon a par exemple menacé de délocaliser ses activités de R&D hors des Etats-Unis s'il n'obtenait pas l'autorisation de tester ses drones de livraison dans le ciel américain. Et il a obtenu, en partie, gain de cause.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media